Archspire, The Lucid Collective (Season Of Mist, 2014)




Archspire est un groupe canadien de Death Metal Technique. 
Le genre sévit depuis la fin des années 80 avec des groupes comme Nocturnus, Atheist, Pestilence et Cynic... Je ne sais pas trop quels sont les chemins qu'il faut emprunter pour se mettre à apprécier ce genre de musiques... D'aucun y chercheront une profondeur, d'autres (et c'est le style qui le dit) des prouesses techniques. Les deux y sont. 

L'album est technique et froid au premier abord, il révèle sa profondeur une fois que l'oreille s'est habituée à la structure des morceaux. Tout le monde joue très vite et chaque instrument est identifiable (le mixage est bon, ce qui est une condition importante pour apprécier le genre). Un peu comme dans l'opéra, il est inutile d'essayer de comprendre les paroles en écoutant le chanteur, il chante très très très vite (en rythme avec la batterie). La mélodie et les effets priment largement sur l'articulation et la compréhension du texte. 



Les paroles de l'album tournent autour de l'idée récurrente d'une entité composée par un ensemble de rêveurs ; le premier morceau Lucid Collective Somnambultion expose cette créature et son fonctionnement en détail. Le thème se décline ensuite avec des visions d'horreur (A massive human form made entierely of teeth) et des tableaux fantastiques (I awake on the shore. The entity that greets me upon this plane appears as many changing forms. Flushing constant wave of shape). L'imaginaire est fort et le groupe possède un son. Y a plus qu'à se laisser bercer.

Commentaires