The Unique Thelonious Monk




Monk s'est associé pendant 6 ans avec Riverside, un coffret ( Thelonious Monk, The Complete Riverside Recordings, Riverside/Carrere) retrace ce chemin en 15 disques commentés par Orrin Keepnews. Concentrons nous sur The Unique Thelonious Monk.


Nous avons déjà parlé de l'album Thelonious Monk plays Duke Elligton où Thelonious Monk est en trio. Cette formule est reprise pour le deuxième disque chez Riverside, Oscar Petitford reste à la basse et Art Blackey vient remplacer Kenny Clarke à la batterie.

Le Trio est une promenade oreilles grandes ouvertes.

Le Trio est une formule où Monk plane haut. Ces étranges arpèges, accords et mélodies, les thèmes qu'il s'approprie - si vous ne connaissez pas le thème, qui pourra dire que ce n'est pas un morceaux composé par Monk ? - construisent des palais à l'architecture baroque et lointaine. Des structures et de merveilleux paysages dont le fragile équilibre n'est qu'apparence ; Monk peut tordre le temps, sa structure tient bon. Ses enregistrements avec Blackey et Petifford peuvent rappeler le monde d'un Morton Feldman, mais avec plus de notes et de la mélodie ; une certaine nonchalance, le dandinement d'un popotin dans la rue. La section rythmique ronronne comme un diesel. Pour l'introduction de Tea For Two, Oscard Petitford sort son archet.

Commentaires