Elvis Presley, Andy Warhol et Bob Dylan

Andy Warhol, Elvis 1 & 2, 1964


Elvis le chanteur, Elvis le cow boy et Elvis de Warhol... d'une sérigraphie trois coups. Il existe aussi des Single Elvis... la répétition est une des obsessions de Warhol et on pourra croiser des Double Elvis et des Triples Elvis... Elvis Presley, un mythe traité comme une marchandise ? Une œuvre d'art industrielle.


Andy Warhol, Single Elvis,1963


Voici Andy Warhol avec Bob Dylan en 1965 devant un double Elvis... Notons au passage que c'est sûrement ce jour qu'Andy Warhol filmera Dylan en gros plan pendant 8 minutes alors que Bob fume dans un fauteuil (je n'ai pas réussi à mettre la main sur le film). Tout ça se passe à la Factory où Andy Warhol prit l'habitude de filmer les stars de son époque.


Photo : Internet

Plusieurs légendes tournent autour d'un de ses Elvis qui fut donné à Bob Dylan. Selon les versions Bob l'attacha à l'antenne d'une voiture avant de s'en servir de cible pour jouer aux fléchettes ou l'échangea contre un canapé. Un peu plus tard la chanson de Bob Dylan Desolation Row - que l'on trouve sur son 6ème album (Higway 61 Revisited, Columbia, 1965) et qui a été enregistrée le 4 Août 1965 - est réputée causer de Warhol et de la Factory sur plusieurs couplets, pas forcément élogieux...


Photo : internet

C'est cette même année 1965 qui voit la déclaration officielle d'Andy Warhol assurant qu'il abandonne la peinture pour le cinéma, c'est aussi l'année de sa rencontre avec le groupe Velvet Underground. Voici quelques morceaux de test pour le film avec Bob Dylan.




Commentaires