Weather Report, Sweetnighter, Columbia, 1973


"I don't know what the next record will be" Josef Zawinul said in the summer of 1972, "but it'll be something else ! We've been learning every night, and we're still growing." (1)

Zawinul fait des cocotes d'obédience funky cool avec son synthétiseur et on peut avoir l'impression qu'il a avalé un pédale wha-wha. La section rythmique est assez affolante et groove impeccablement ; Miroslav Vitous alterne basse électrique et basse acoustique et les percussions grattent un peu partout ; Wayne Shorter (saxophone) est très présent et part parfois dans des phrasés lyriques bien sentis (Manolete). Le troisième album studio du Weather Report est abouti et lancinant, comme une jungle grouillante et ensorcelée par le funk où parfois le calme se pose (Adios). On remarquera au passage que Zawinul disait de Boogie Woogie Waltz que c'était "a Hip Hop in 3" bien avant que le terme entre dans le langage musical pour désigner le Hip Hop.

Weather Report, Will



____________________

(1)Williams, Richard, Weather Man ; Joe Zawinul Talks to Richard Williams, dans le Melody Maker du 29 Juillet 1972, p. 12.

Commentaires

  1. Un des Weather que je connais le moins bien. je vais m'y ré-attabler.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire