Prince, Sign O' The Times, Praisly Park Record, 1987


Impressionnant mélange de rock et de funk, ce double album de Prince dégage une improbable atmosphère à la fois festive et profonde. Les paroles graves de Sign O' The Times, recueil de faits divers et de considérations qui s'égrainent sur un funk lourd ; le gospel blues The Cross ; le hip hop de Housequake ; la fête jazzy pop de Play In The Sunshine ; l'hommage à Joni Mitchell avec The Ballad of Dorothy Parker ; le funk déchiré de It plombé aux synthétiseurs ; la ballade survitaminée d'I Could Never Take The Place Of Your Man morceau pop puissant ; le beatlessien Starfish and Coffe... Le slove de Slow Love fabuleux quart d'heure américain. C'est une alchimie de styles parfaite que Prince balance avec classe et on pense - un instant seulement - avec tristesse et agacement à tous les incapables imitateurs et imitatrices qui s'engouffrèrent dans la brèche en brandissant l'étiquette R'n'B. On notera l'apparition de Camille sur cet album, un des nombreux pseudonymes de Prince. Si le gazier joue de plus de 20 instruments et qu'il compose, arrange et interprète la plupart des morceaux, son jeu et ses sons de guitare sont toujours surprenants. Le disque deux enfilé tout de suite après le disque un peut paraître un peu plus faiblard, mais c'est une leurre... Que ce soit pour le salon, la salle de bain, la chambre, la cave, le barbecue ou la voiture, les deux galettes de Sign O' The Times me paraissent indispensables.

Le Clip de Sign O The time - un excellent single de l'excellent double album qui porte le même nom - a été réalisé en 1987.

Sign O' The Times, Prince



Commentaires

  1. Un superbe album à l'époque et qui le reste... Son sommet pour moi reste : The Ballad of Dorothy Parker , j'adore cet opus déjanté et diésé. Je l'associe souvent à "un soir un chien" des Rita Mitsouko... inspiration proche.

    RépondreSupprimer
  2. Bon sang de bois, il va falloir que je me procure cette toune des Rita Mitsouko. J'ai aussi un faible pour la Ballad Of Dorothy Parker. Même si en ce moment c'est The Cross qui tourne pas mal... un sacré gospel rock où Prince chante de manière très sensible...

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai guère suivi Prince depuis mais ce double est fabuleux.

    RépondreSupprimer
  4. On va causer de quelques Prince sur Duclock ce mois ci, parmis eux, un des derniers. Moins marquant que ce double album...

    RépondreSupprimer
  5. Salut Duclock,
    C'est rigolo. J'étais en train de faire une balade égocentrique sur le web. Quand le hasard (pas complètement) m'envoie sur ton article sur Sign O' The Times.
    Ex-Fan de Prince, adolescent et un peu après quand même, je porte cet album au sommet comme beaucoup de fans.
    Bien vu pour les commentaires sur la plupart des titres. Je te conseille une version extra de "I could never take the place.." par Eels, en live et sans électricité. Génial.
    Je te conseille aussi d'écouter un jour le plus célèbre bootleg du Prince... que j'ai perdu (c'est horrible) : "Small Club". Un double live Pirate enregistré comme son nom l'indique dans un tout petit club hollandais je crois : une pépite ! Des morceaux longs comme le printemps, des solos de guitare entre rock et jazz sans être jazz-rock, des trouvailles de son, de musique incroyables.. et je l'ai perdu ! Bref, bon prince, je t'en cause.
    A +
    gwenaël (O'librius)

    RépondreSupprimer
  6. Salut Gwenaël, il m'a fallut longtemps avant de me mettre à Prince. Il groove bon mle gars et ça a l'air d'être une sacrée "bête" de scène. En tout cas la chanson "Sign O' The Times" est rentré dans mon juke box...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire