Al Di Meola, Elegant Gypsy, Columbia, 1974

C'était une époque où le jazz cherchait - d'ailleurs il semble bien que le jazz soit en perpétuelle recherche - à se marier avec l'électricité et d'autres styles de musique. En 1974, Al Di Meola allait voir du côté du flamenco, de l'Argentine et du tango en passant par Rome ; il survolait Rio. A l'image des intervenants : Anthony Jackson (basse), Jan Hammer et Barry Miles (claviers), Lenny White et Steve Gadd (batterie), Mingo Lewis (claviers, percussions) et Paco De Lucia (guitare) Elegant Gypsy est un album survitaminé qui ne sera pas sans influencer les guitaristes hard rock. Et puis rien que pour cette course avec le diable sur une autoroute espagnole, on prendra soin de glisser ce cédé du guitariste le plus rapide du monde dans sa discothèque ou dans l'auto radio.

Al Di Meola, Race with the Devil on a Spanish Highway




Commentaires

  1. rhô ben dis donc, ça fait 3/4 d'heure que je me balade sur ce blog, c'est génial. Y'a plein de un peu de tout, je connais rien ou presque, ce qui promet encore de bonnes heures de zic&books.
    Ceci dit, ce commentaire est en dessous de Al Di Meola que j'aime heuu... moins.
    Merci pour ce blog.
    M.

    RépondreSupprimer
  2. Ah ben oui on est à une époque où on peut passer de Rachmaninov à Eminem en moins de 7 secondes alors on va pas se priver hein ! Bonne balade M.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire