Les pompiers pyromanes



En parcourant les journaux et en écoutant la radio il y a de quoi être un peu effaré. Les mots "Putsch", Putschistes" reviennent, des morceaux de phrases comme "foyers de guerre civile", "gilets jaunes qui chercheraient à s'armer" ; à l'Élysée on craint de "très grandes violences", on parle de personnes qui viendraient à Paris pour "casser et pour tuer le 8 Décembre". Un avocat spécialisé dans la défense des policiers rapporte des propos qui font froid dans le dos, on parle ici de sortir des armes létales pour tirer sur les manifestants. Ailleurs on apprends qu'un déploiement de véhicules blindés de la gendarmerie dans Paris serait à l'étude (est-ce que ce sera le même modèle que ceux envoyés à Notre Dame des Landes ?)... la pression est constante de la part de ceux qui, par ailleurs, appellent au calme.

Sur l'usage actuel de la violence par les forces de police et de gendarmerie, ici à Nantes, à côté de Notre-Dame-des-Landes (comme dans pas mal d'autres coin), on a un passif concernant les gaz lacrymogène, les grenades de désencerclement, les grenades assourdissantes et Lanceur de Balle de Défense (voir par exemple Nantes ville dévastée, de quoi parle-t-on ?). Mais je ne me souviens pas d'avoir entendu parler de tirer avec des armes létales sur les manifestants.

Photo :  Manifestation dans les rues de Nantes, Février 2015.

Commentaires