C.P.E. Bach Works for keyboard & violin, Leila Schayegh et Jörg Halubek (Pan Classics, 2014)



"Une putain de liberté", voilà la petite phrase qui peut effleurer l'esprit de l'auditeur concentré sur ces pièces (3 sonates, une fantaisie et un arioso) de Carl Philip Emanuel Bach écrites entre 1731 et 1781.

Le violon de Lila Schayegh et les claviers de Jörg Halubek dessinent des arabesques et réveillent en douceur quelques passions languissantes (si les compositions sont surprenantes elles ne heurtent pas pour autant l'auditeur) ; le programme qui s'étale sur 50 ans de composition permet de se promener entre la fin du baroque et la naissance du romantisme. Les instruments d'époque sont dans l'ensemble bien équilibrés (avec, parfois, une légère prédominance du violon), la production allemande (Kammermusikstudio, Stuttgart) est bonne. Le disque sorti en 2014 pour le tricentenaire de Carl Philip Emanuel Bach fait partie de ces petits bijoux qui se dévoilent sur le long terme (si vous avez un doute, écoutez donc la Fantaisie plage n°5 une fois par jour pendant une semaine). On en reparle pour les 400 ans du compositeur.

Commentaires