The Divide, pas de pitié


Attention, sur le boîtier il y a marqué interdit aux moins de 12 ans, c'est pas pour rien...


Il faut passer les premières minutes du film qui font vraiment peur (dans le mauvais sens du terme). The Divide déroule ensuite une tension dramatique bien réussie ; et même si l'on comprend bien ce vers quoi l'histoire s'achemine on ne sait pas trop jusqu'où cela va aller ni comment. La ville est bombardée et ils sont 9 coincés dans le sous-sol d'un immeuble. La tension monte face à la situation extra ordinaire, chacun fait ce qu'il peut et les acteurs dévoilent alors leur jeu et la complexité de leur personnage. Le rythme devient de plus en plus flippant et la sauce prend. Une belle illustration de ce que tension dramatique veut dire.

En visionnant les bonus vous apprendrez que Xavier Gens - le réalisateur français de ce film américain - a décidé de tourner les scènes du film sur 30 jours et de manière chronologique. Cette méthode n'y est sûrement pas pour rien dans la montée en puissance de la situation.

Notons que comme pour Dead Season il s'agit encore un film qui n'a pas trouvé preneur pour une sortie cinéma en France. 


Xavier Gens, The Divide (2011), 122 minutes. 

Commentaires