Wino & Conny Ochs, Heavy Kingdom



Sûrement que ces types Wino et Conny Ochs habitent à la cambrousse pour chanter comme ça avec leurs guitares comme s’ils étaient dans une grange, qu’il était tard et que tout le monde était parti se coucher parce qu’on a une dure journée de maïs ou de prune demain.

Ils ont des voix et un jeux de guitare, alors  même si demain il y a une dure journée, tu te réveilles, tu sorts de sous la tente et tu viens sous la grange, avec quelque chose de chaud à boire, pour les écouter. Dehors y a des étoiles dans le ciel ; il fera chaud demain.

Pour l’instant tu est es bien, ils sont bons et tu ne regrettes pas de rester debout parce que ce qu’ils racontent cause de toi, tu comprends pas tout mais tu le sens. Tu te mets à chanter le refrain sur Vultures By The Vines. C’est un signe ça non ? quand à la première écoutes tu te mets à chanter le refrain d’une chanson ?

Et sur Dark Ravine tu fermes les yeux et tes mains s’agitent un peu comme si tu faisais de la guitare. Ton corps bouge – un soubresaut en avant - pour accompagner chaque attaque d’accord. Tu penses à ce bluesman mort l’année dernière – ou peut-être était-ce il y a deux ans déjà – Calvin Russel. Tu penses à la fois où tu l’as vu dans la rue de la Poste à Agen (Lot & Garonne, France) ; tu penses que tout ça c’est comme Bob Dylan, Vic Chesnutt, Led Zeppelin, les Two Gallants ou les Rolling Stones. C'est une communion. Une putain de communion… et tu fonds sur Highway Kind. Après Here Comes The Siren, plus personne ne bouge.





Wino & Conny Ochs, Heavy Kingdom, Exile On Mainstream, 2012. Vous pouvez découvrir l'album en cliquant ici même. Surveillons les dates de concerts... pour l'instant en France nous avons :
  • 15.03.2012 FRA Bordeaux, Heretic Club
  • 16.03.2012 FRA Poitiers, Le Zinc
  • 18.03.2012 FRA Lille, Le Viziteur “Restau Soleil”

Commentaires