"Someone to watch over me..."


Vous prendrez bien une comédie déroutante qui vers la fin des années 80 mets en scène trois femmes célibataires dans une petite ville américaine ?

Trois femmes (Cher, Micelle Pfeiffer et Susan Sarandon) font le vœux de voir débarquer un homme. Et l'homme (Jack Nicholson) va débarquer avec son serviteur pour s'installer dans une superbe maison. Le fantastique est ici au service de lui-même (effets spéciaux de Georges Lucas) et de la réflexion sur les hommes, les femmes et leurs envies. Le film, assez lent dans l'ensemble, est traversé par des tirades drôles et proches du théâtre qui développent les points de vue de chaque protagoniste. Il y a un monde ici (dont celui du cinéma américain des années 80 avec ses couleurs et sa profusion d'objets) et on pense, un peu, et avec nostalgie, aux comédies fantastiques comme BeetleJuice (Tim Burton), Edward aux mains d'argent (Tim Burton) ou Un jour sans fin (Harold Ramis) qui viendront un peu plus tard.

Autre chose, la musique du film est dirigée et composée par Georges Williams... toute une époque. Georges Miller (Mad Max, Babe, le cochon dans la ville) signe un film un peu kitsch, un peu excentrique ; peut-il devenir un peu culte ?


Une série télévisée en 13 épisodes Eastwick (Les Mystères d'Eastwick) - dans la continuité du film - créé et produite par Maggie Friedman verra le jour et sera diffusée en 2009-2010 sur ABC aux USA (et en France, un peu plus tard, sur TF1). Le roman de John Updike Les Sorcières d'Eastwick sort en 1984 ; la suite des aventures du trio Les Veuves d'Eastwick est sortie en 2008 un peu avant la mort du romancier. Une suite au cinéma ?

Georges Miller, Les Sorcières d'Eastwick, 1987, 113min.

Commentaires