Thelma et Louise (Ridley Scott, 1990)


Nous sommes à l’aube des années 90, mais l’ambiance des films des années 80 est toujours là. La musique est très présente et quelques scènes ressemblent à des clips où les personnages sont habités par le rythme et les paroles country et rock. Ces moments participent pleinement au portrait des deux femmes qui sont au centre du film. Construction (Callie Khourie est au scénario), photo (Adrian Biddle) et réalisation (Ridley Scott) sont impeccables et magnifient le jeux d'actrices de Susan Sarandon et Geena Davis. Tout est fait pour que le spectateur accrochent à ces deux filles différentes et complémentaires. 

Thelma & Louise est un « buddy film » en même temps qu’un « road movie », il nous fait traverser la campagne américaine et ses bars/hôtels/boîte de nuit tout en rendant les héroïnes dangereuses au regard de la loi. Mais pour le spectateur qui sait de quoi il retourne il n’en va pas de même. Une réflexion sur le couple, l’amour, l’amitié et le respect avec un final grandiose qui complète le côté l'hymne à la liberté. 


Un film à visionner aux côtés de Butch Cassidy & le Kid (George Roy Hill, 1969), Chute Libre (Schumacher, 1992), Monster (Patty Jenkins, 2003) et Frozen River (Courtney Hunt, 2009).

Commentaires