The Dead Weather, Sea Of Cowards, Third Man Record, 2010


Jack White participe à plusieurs projets et il me semble bien que l'on peut reconnaître sa patte à chaque fois : un rock nerveux, haché et original. Avec les Dead Weather il explore une nouvelle voie, du rock toujours, mais qui se souvient déjà de l'indus tout en entretenant la mémoire du blues. Sea of Cowards est dans la continuité de Horehound. Le mariage des rocks est une réussite et les Killers doivent rêver de produire des chansons comme The Difference Between Us. Les Dead Weather ont plusieurs idées par morceaux et après avoir écouté Blue Blood Blues et Hustle and Cuss, les deux morceaux qui ouvrent l'album, on a l'impression d'avoir enchaîné quatre chansons sans qu'elles se soient éparpillées pour autant ; elles restent sur le même sentier, épineux. Les paroles assez évasives, où tout au moins ce que j'en comprends, permettent de se construire son propre univers à base de réflexions sur la marche du monde... Hanté par un "meaning of life" (il me semble que c'est souvent le cas avec le rock anglo-saxon) un peu désabusé à l'image de cette chanson No Horse qui décrit un type qui regarde sa cigarette se consumer. Quand je pose un des projets de Jack White sur la platine j'ai toujours une pensée pour un mariage improbable entre Bob Dylan et Led Zeppelin.

The Dead Weather, The Difference Between Us, Live from Third Man Records

Commentaires

  1. Oui, c'est exactement ce qui m'a semblé quand j'ai écouté cet album qui part dans tous les sens, mais qui reste génial^^!!! Au fait, ce n'est pas les Killers mais les Kills!!!

    RépondreSupprimer
  2. Si si m'est avis que c'est bien les Killers qui auraient voulus écrire une chanson comme "The Difference Between Us", elle est un peu dans la ligné de leur bon album "Sam's Town"... Toujours dans la "famille" Jack White, il faut qu'on cause de "Under Great White Northern Lights".

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire