Alexandre Dumas, Pauline (1838)

Joseph Vernet, Littoral, 1776, Oil on copper, 62 x 85 cm

Pauline est un des premiers romans d'Alexandre Dumas. Chose rare chez le maître du feuilleton populaire, l'action se situe vers 1834, c'est à dire du temps de l'auteur. On retrouve ici les ambiances gothiques du Frankenstein de Marie Shelley avec chaînes, châteaux, cave, claire de lune, bord de mer, voyages en Europe (notamment en Ecosse sur les traces de l'écrivain Walter Scott, le créateur du roman historique). De nombreux peintres sont évoqués : Jardin, Vernet, Giotto... Côté musique on croise entre autre Bellini, Meyerber, Rossini, Lizst, Schubert, Mozart et le pianiste Thalberg, plus loin, Liszt qui joue L'invitation à la Valse de Weber. L'art répond à l'art. Alexandre Dumas nous propose de suivre les aventures d'Alfred de Neval, dandy, héros inadapté issu d'une noblesse oisive dont le rôle politique a été relégué à l'arrière plan.

Invitation à la valse de Weber joué par Yvonne Lefébure.






Commentaires