Courtney Pine, Transition in Tradition (En hommage à Sidney Bechet), Creative People Music, 2009


Voilà un titre alléchant... mais après il faut remplir le contrat. Le disque possède un groove, les clins d'oeil fonctionnent d'Archie Sheep à Sydney Bechet en passant par Joe Harriot et on se retrouve à taper du pied sur des rythmes bien barrés, du bop aux îles ou peut être est-ce plutôt des îles au bop. Pour ma part je craque complet sur les thèmes comme Le Matin est Noir où la clarinette basse de Courtney Pine et le violon d'Omar Puente font des miracles... Tout à fait le genre de morceau que je prescrirais pour le matin, tous les matins. On a aussi un voyage dans l'histoire avec Toussaint L'Ouverture où quelque chose de reggae rencontre une mélodie qui n'est pas sans rappeler les ritournelles folkloriques françaises... Le 4/4 de Creole Swing - après The Sound Of Jazz avec quelque chose de Klezmer où Cameron Pierre s'en sort très bien à la guitare électrique (1) - se télescope avec un 3/4. Ca envoie parfois du bois façon BO de film d'espionnage. On l'aura compris, le contrat de Transition In Tradition me parait rempli, après ce Au Revoir bien tourné, j'en reprendrais bien une louche.

__________________________

(1) Il a un son bop assez rond qui fait penser à Renée Thomas ou Pat Martino, sur Afropean aussi il se débrouille très bien. Notez au passage qu'il y a beaucoup de musiciens sur cet album, seul quelques-uns sont mentionnés ci-dessus... c'est un tort.

Commentaires