Strange Things Happen... un étrange parcours musical avec le Dj Duclock

MAYA (Jeff Andrews) - tiré de Bob Berg, Short Stories, Denon, 1987

Pour commencer je vous propose de remonter le temps, du côté du mois de Mars 1987 à New York City. Bob Berg y enregistre son album Short Stories avec Don Grolnick (claviers), Peter Erskine (batterie et percussions), Will Lee (basse et percussions), Mike Stern (guitare), Robby Kilgore (synthétiseur) et Dave Sandborn (alto sax)... Parmi les 8 compositions un titre, Maya de Jeff Andrews - Bob Berg a souvent joué avec lui au 55 Bar à New York - qui vient pour l'occasion remplacer Will Lee à la basse. Quelque chose d'étrange plane sur le morceau, la batterie de Peter Erskine sonne comme un compte à rebours aux cymbales et les coups sur les autres éléments entretiennent un genre de suspense. Le sax se promène allégrement là-dessus, renforcé en contrepoint par le piano qui prend parfois d'étranges résonnances, la guitare fait comme un yoyo au fond d'une ruelle. Il se dégage un parfun nostalgique des années 80 à l'écoute de Maya.

KOPUTAI (Jerry Granelli) - tiré de Jerry Granelli, Koputai, ITM, 1988

J'ai écrit à Jerry Granelli pour savoir si l'instrument que l'on entendait dans Koputai n'était pas une de ses sculptures musicales, je vous tiens au courant si j'ai une réponse. Sur ce morceau, la voix de Jay Clayton pose quelque chose de lointain et d'indéfinissable, c'est Charlie Haden qui est à la basse. La batterie et les percussions installent une pulsation quelque peu extra terrestre. On est sur le fil, mais au-dessus de quoi ? Tout cela a sûrement à voir avec la science fiction.

BADIA / BOOGIE WOOGIE WALTZ MEDLEY (Zawinul) - tiré de Weather Report, 8:30, Columbia, 1979

Les claviers de Joe Zawinul, la batterie subtile et puissante de Peter Erskine, Wayne Shorter au saxophone et Jaco Pastorius qui mène la danse à la basse. L'enregistrement a été effectué durant une tournée mondiale de Weather Report entre Janvier et Février 1979. Le Jazz rock bat son plein, accélération démente, synthétiseurs fous, le Weather Report en pleine tempête contrôlée.

DIED IN LOVE - tiré de Christian Scott, Live At Newport, Concord 2008

Des mélodies reviennent souvent tout au long de ce concert. Le guitariste Matt Stevens est rock, le pianiste Aaron Parks a quelque chose de "musique contemporaine et romantique" dans son phrasé, du romantisme à la Chopin, un Chopin d'aujourdhui. Jamire Williams en fait des tonnes sur sa batterie et maintient une sorte d'urgence désordonnée et oppressante, Christian Scott souffle et on ne sait pas trop avec quoi il se débat. L'ensemble est troublant, comme le titre.

BLUES - PART II - tiré de Blood Sweats and Tears, Columbia, 1969

VARIATION ON A THEME BY ERIK SATIE (&ST MOUVEMENT) ADAPTED FROM "THREE GYMNOPEDIES" - tiré de Blood Sweats and Tears, Columbia, 1969

Le morceau qui referme cette première partie de Strange Things Happen (un étrange parcours musical avec le Dj Duclock) s'ouvre sur un orgue d'église et se termine par un rythm and blues qui cause des filles. Entre temps on aura fait le voyage de plus de 11 minutes en passant par du jazz avec de la section cuivre funky dedans et une batterie double pédale. Le solo de saxophone vers le milieu du morceau semble préfigurer un certain son années 80, langoureux et noir. Le morceau se termine en fondu et enchaîne avec une variation sur un thème d'Erick Satie. Al Kooper présentait avec cet album l'un des premiers groupes de jazz rock (marqué rythm and blues) outre-Atlantique.

La Playlist :

1. MAYA (Jeff Andrews) - tiré de Bob Berg, Short Stories, Denon, 1987
2. KOPUTAI (Jerry Granelli) - tiré de Jerry Granelli, Koputai, ITM, 1988
3. BADIA / BOOGIE WOOGIE WALTZ MEDLEY (Zawinul) - tiré de Weather Report, 8:30, Columbia, 1979
4. DIED IN LOVE - tiré de Christian Scott, Live At Newport, Concord 2008
5. BLUES - PART II - tiré de Blood Sweats and Tears, Columbia, 1969
6. VARIATION ON A THEME BY ERIK SATIE (&ST MOUVEMENT) ADAPTED FROM "THREE GYMNOPEDIES" - tiré de Blood Sweats and Tears, Columbia, 1969

Commentaires

  1. Salut, je me pose ici, super d'être branché musique, ça, je ne peux que te féliciter !

    Pour ce qui est de la photo, sincèrement, je l'aie prise dans un blog très sérieux, sur la biographie de William Irish, alors s'ils s'amusent à planter d'autres types à la place... C'est pas moi la fautive, et j'en serait bien déçue car je le trouve plutôt beau gars, et comme c'est mon préféré à lire... Salutations, bonne poursuites, je vais un peu voir par là...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire