Jean-Louis Murat, Le moujik et sa femme, Labels, 2002


J'ai longtemps cherché du blues francophone, je veux dire quelque chose qui se raccroche au blues américain, mais en français. C'est parfois chez Murat que j'en croise, dans des titres comme Vaison-La-Romaine. Pas dans le ton - quoi que les parties d'harmonica de l'album Le Moujik et sa femme soient bien trempées dans le blues -, mais dans l'écriture branchée sur la chanson française et quelque chose de triste et salvateur. Du blues avec une solide culture française derrière, disons une lecture qui partirait des poètes de la Renaissance. Il me semble que le blues français est plus ici que disons chez Paul Personne ou Bill Deraime qui ont un ton blues "à l'américaine". Notons au passage qu'Hubert Felix Thiéfaine a commis quelques albums de blues rock qui tiennent très bien la route, mais je ne les écoute plus depuis bien longtemps déjà. C'était d'ailleurs une époque ou Murat me laissait froid.



Commentaires