Jean Louis Murat, Venus, Virgin, 1993

Le 5ème album de Jean Louis Murat s'ouvre sur un morceau folk Tout est dit et embraye sur un rock lointain Comme au cinéma. L'album contient plusieurs morceaux fleuve : La Fin du Parcours, 8 minutes ballotées par une lente descente, La momie mentalement et ses cuivres proposent un constat sur la répétition des schémas de pensée, plus loin, une déclaration d'amour à la Montagne, un paysage récurrent chez Murat. Ces longs morceaux se répondent. Le calme des instrumentations, la répétition du même genre de rythmique guitare/basse/batterie, l'unité qui s'en dégage invitent à la méditation sur les textes ou simplement sur les résonances des mots chantés avec chaleur et nonchalence. Murat envoûte.

Jean Louis Murat, Par mégarde




Commentaires