De la mort d'Hattie Carrol à la mort de Rémi Fraisse



The Lonesome Death Of Hattie Carrol est souvent jouée en concert (environ 300 fois depuis le mois d'Octobre 1963). C'est une chanson importante et entêtante qui raconte la mort d'une employée d'hôtel tuée par un riche propriétaire. Dylan demande aux personnes qui écoutent les paroles d'attendre et de ne pas sortir leurs mouchoirs pour l'instant ; pourtant chaque couplet se fait de plus en plus terrible et accablant sur l'engrenage qui a conduit Hattie Carrol à la mort.

Ce n'est qu'au moment de la condamnation du meurtrier par la justice - parce que dans la chanson de Dylan il n'y a pas de non lieu - que Dylan dit que l'on peut pleurer. 

En ce jour où "les juges d’instruction de Toulouse ont rendu une ordonnance de non-lieu pour clore le dossier de la mort de Rémi Fraisse" tué à Sivens par un gendarme, il me paraît important de bien réécouter cette chanson qui fait écho à de nombreuses autres affaires similaires.

Capture d'écran site France Info






Commentaires