Al Namrood, Enkar (Shaytan Production, 2017)

Al Namrod, Enkar (Shaytan Production, 2017)

Nous avions déjà parlé d'Al Namrood sur Duclock pour la sortie de Heen Yadhar Al Ghsaq en 2014. Le groupe de black metal d'Arabie Saoudite continue de balancer ses brûlots orientaux : Enkar est le sixième album.

La formule instrumentale repose sur des guitares, des claviers, des percussions, divers instruments de musique arabes et une voix gutturale. Les compositions oscillent entre le punk et le black sur des rythmes syncopés et entraînants. Les conditions d'enregistrement précaires auxquelles doit faire face le groupe renforcent le côté rudimentaire et un peu sale qui prévalait au début du black metal. Les propos anti-religieux des compositions vont à l'encontre de la politique religieuse de l'Arabie Saoudite ce qui n'est pas sans risque comme l'explique Mephisto lors d'une interview pour le magazine Vice. Il est des pays où le black metal peut vous mener en prison (ou à la mort). Pas parce que vous avez brulé un église ou tué un de vos camarades, mais parce que vous avez chanté que les régimes basés sur la religion sont une oppression qui plonge le peuple dans l'ignorance, parce que vous avez glorifié la révolte ; un message qui soit dit en passant ne s'inscrit pas tout à fait dans la charte habituelle du black metal... Autres régimes, autres préoccupations.



Commentaires