État d'urgence, l'urgence c'est de réfléchir

Manifestation à Nantes

(Note Bene : le début du texte date du 27 Novembre 2015, la partie articles et opinions sur le sujet est régulièrement mise à jour).

À l'heure où en France les perquisitions administratives, les interdictions de manifester et les assignations à résidence se multiplient sous couvert de l'État d'urgence (et sans avoir de rapports avec les attentats du Vendredi 13 Novembre à Paris), il est temps de prendre un peu de temps pour regarder ce documentaire sur le travail de Naomi Klein autour de La Stratégie du Choc.

Nous garderons par ailleurs en mémoire le résultat du "Scrutin public sur l'ensemble du projet de loi prorogeant l'application de la loi n° 55-385 du 3 avril 1955 relative à l'état d'urgence et renforçant l'efficacité de ses dispositions (première lecture)." Le fait que tous les députés du Front de Gauche aient voté pour ce projet de loi qui -entre autre- a permis de prolonger l'État d'urgence pendant 3 mois ne laissera pas indifférent. Notons que parmi les 6 députés qui ont voté contre il y a 3 députés écologistes et 3 députés socialistes, merci à eux.




J'ai par ailleurs - en attendant de me procurer le livre de Naomi Klein parce que le documentaire télévisuel est un peu succinct - ressorti de mes étagères le texte de Pierre Kropotkine L'état, son rôle historique, le livre Les gauchistes de 89 de Patrick Kessel et les livres d'entretiens de Noam Chomsky et Gilbert Achar La poudrière du Moyen Orient et Alain Chouet et Jean Guisnel Au coeur des services spéciaux, La menace islamiste : fausses pistes et vrais danger. Parce que l'urgence, c'est de réfléchir.

Lors de la manifestation de Paris le 29 Novembre 2015 il y a eu 347 interpellations et 317 mises en Garde à Vue vous pouvez trouver des images de la manifestation sur la toile (comme sur Taramis News avec un peu plus de 30 minutes de reportage à regarder jusqu'au bout c'est instructif) et un article de Reporterre : La police a parqué et brutalisé des manifestants non-violents à Paris.

N'oublions par ailleurs que le plus grand nombres de personnes concernées sont celles qui sont musulmanes ou considérées comme musulmanes.  "Mme R, qui est myope, demande au policier qui est encore avec elle, si elle peut mettre ses lunettes. Elle essuie un refus. Elle insiste. Finalement il accepte. A peine les a-t-elle mise qu’il les lui arrache et les jette violemment." Un cas parmi tant d'autres. Ces exactions semblent se multiplier sans que cela n'interpelle beaucoup les représentants politiques.

(mise à jour du 5 janvier) L'année 2016 risque d'être chargée en lecture d'essais. En plus des livres cités ci-dessus deux ouvrages de Patrick Boucheron on rejoint la Pile À Lire : L'exercice de la peur, usages politiques d'une émotion (PUL, 2015) et Conjurer la peur, Sienne 1338, Essai sur la force politique des images (Seuil 2013). À Nantes des rencontres et des manifestations s'organisent contre l'état d'urgence.


ARTICLES ET OPINIONS SUR LE SUJET :
(Mise à jour du 20 Juillet 2016) 
Ces articles sont classés par ordre chronologique de parution du plus vieux au plus récent.



Un changement de constitution est envisagée (EDIT : il a eu lieu), vous trouverez ci-dessous les analyses de scrutin (détail des votes) concernant ce changement et les analyses de scrutin concernant les prolongations de l'état d'urgence :

Scrutin public sur l'ensemble de l'article Premier du projet de loi constitutionnelle de protection de la Nation (première lecture) : Petite crise d'abstentionnisme à l'Assemblée Nationale (ils t'expliqueront après qu'il faut aller voter quand ils se présentent). Ils n'étaient pas très nombreux (un assemblée au 3/4 vide). Aucun député FN n'était présent et dans le groupe Les Républicains, du coup, il n'y a eu qu'un votant pour l'inscription de l’article 1er du projet de révision constitutionnelle visant à inscrire dans la constitution le régime de l’état d’urgence...

Scrutin public sur l'article 2 du projet de loi constitutionnelle de protection de la Nation (première lecture). L'article 2 est adopté par l'assemblé Nationale à 6 voix près.

Scrutin public sur l'ensemble du projet de loi constitutionnelle de protection de la Nation (première lecture). "Mercredi 10 février après-midi, l'Assemblée a adopté par scrutin public le projet de loi constitutionnelle de protection de la Nation. 317 députés ont voté pour, 199 députés ont voté contre et 51 députés se sont abstenus."

Scrutin public sur l'ensemble du projet de loi prorogeant l'application de la loi n° 55-385 du 3 avril 1955 relative à l'état d'urgence (première lecture) : La seconde prolongation de trois mois de l'état d'urgence a été votée ce soir à l'Assemblée Nationale (plus qu'à moitié vide...) : pour 212 voix, contre 31 et 3 abstentions...

L'état d'urgence a de nouveau été prolongé de deux mois à compter du 26 Mai 2016 (il n'y avait que 68 votants à l'Assemblée Nationale). À partir du 16 Mai 2016. Il sert aussi à interdire à des personnes de manifester contre la Loi Travail que le gouvernement vient de faire passer à l'Assemblée Nationale en 1er lecture avec l'article 49.3 de la Constitution.

Nouvelle prolongation de l'état d'urgence d'un durée de 6 mois le 20 Juillet 2016 à un large majorité (489 pour, 26 contre sur (519 députés présents) : Analyse du scrutin n° 1326, Deuxième séance du 19/07/2016.


OPINIONS :

"Des jeunes abattus à bout portant lors d'un rassemblement festif… Si le massacre d'Utoya a des similitudes avec celui de Paris, il était l'œuvre d'un individu isolé. Quatre ans et un procès exemplaire plus tard, le pays n'a pas renoncé à ses valeurs humanistes." En Norvège, la démocratie s'est montrée plus forte que Breivik par Olivier Truc (dans Le Monde, 20/11/2015).

"L'un des plus solides principes que les Lumières nous aient légués est l'équilibre des pouvoirs - grâce soit rendue à Montesquieu !" Equilibre des exceptions par Norbert Merjagnan (pour Scel, 19//11/2015).

"Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour comprendre que l’état d’urgence décrété pour trois mois n’allait pas se limiter à protéger la population française contre de nouveaux attentats." Entrez dans l'histoire, signez par Serge Quaddrupani (pour Les Contrées magnifiques, 24/11/2015).

"Une conséquence négative des lois spéciales sur le terrorisme est aussi l’incertitude qu'elles introduisent en matière de droit." Les Français doivent se battre contre le projet d’une énième loi antiterroriste par Giorgio Agamben pour Télérama (20/01/2015 et remis à jour le 17/11/2015).

(Vidéo) Naomi Klein parle de l'État d'urgence en France (29/11/2015).

"La privation de liberté d'au moins six militants écologistes a un nom, celui de prisonniers politiques. Ce n'est pas une exagération que d'utiliser ce mot - prisonnier politique ou prisonnier d'opinion - c'est juste la définition du concept, celui d'une privation de liberté pour une action politique." Le logique de l'autoritarisme par Nicolas Kayser-Bril pour (28/11/2015).

"On appelle théâtre (ou comédie) sécuritaire les mesures de sécurité qui ont un effet marginal ou nul sur la sécurité réelle, mais visent simplement à accroître le sentiment de sécurité; le concept a été défini par Bruce Schneier." Vertus et vices de la comédie sécuritaire par Alexandre Delaigue pour Francetvinfo (29/11/2015).

"Selon Florian Borg, la réforme de l’État d’urgence constitue un détournement de pouvoir et porte gravement atteinte aux libertés publiques." On glisse vers un état sécuritaire permanent par Florian Borg (président du Syndicat des avocats de France) pour Politis (9/12/2015).

" (...) je me sens insultée par les décisions sécuritaires et liberticides qui sont prises, en mon nom, depuis le 13 novembre, sous le coup de l’émotion." La liberté est le plus difficile des devoirs par Amandine. Le Monde (21/12/2015)

"Pour le philosophe italien Giorgio Agamben, l’état d’urgence n’est pas un bouclier qui protège la démocratie. Il a, au contraire, selon lui, toujours accompagné les dictatures." De l'état d'urgence à l'état de sécurité par Giorgio Agemben pour Le Monde (23/12/2015).

"Et, avec les attentats du 13-Novembre, la classe politique s’est encore radicalisée. Nous assistons en temps réel au démantèlement de l’état de droit." La seule réponse contre le terrorisme c'est d'augmenter les libertés par Stefan de Vries pour Le Monde (05/01/2016).
QUE FAIT L'ÉTAT ET LA POLICE :


Laurent Borredon a décidé d'expérimenter sur ce blog un "Observatoire de l'état d'urgence", pour raconter les petites et grandes histoires de cette situation inédite." Vu de l'intérieur, observatoire de l'État d'urgence.

En état d'urgence le police tape à tout-va par Madhi Fikri (pour l'Humanité, 25/11/2015).

État d’urgence : La France dérogera à la convention européenne des Droits de l’Homme par AFP (pour Politis 27/11/2015).

"Je me suis construit depuis dix ans au sein d’un milieu politique qui porte des valeurs sincères, qui se préoccupe du monde dans lequel il vit et œuvre de manière infatigable pour plus de justice sociale." En prison chez moi pendant 3 semaines par C. pour Paris-Lutte.Info (27/11/2015).

Les militants de la Cop 21 cible de l'État d'urgence par Laurent Borredon et Adrien Pecout pour le Monde (28/11/2015).

La Police traite les militants du climat comme des terroristes par Tiffany Blandin pour Reporterre (28/11/2015).

Un jeune couple interpellé, seuls les flics on entendu le mot Daech par Benoît Le Corre pour Rue89 (29/11/2015).

"Un Ariégeois assigné à résidence au motif qu’il aurait « envisagé de rejoindre la région parisienne pendant le déroulement de la COP 21 » publie une lettre ouverte." Lettre d'un assigné à résidence contre l'arbitraire pour Politis (30/11/2015).

Perquisition : quand Dark Vador et ses troupes réveillent un squatt par Tomas Statius pour Street Press (30/11/2015).



" (...) le récit des assignés à résidence et des « interdits d’Île-de-France »". Vivre sous l'état d'urgence par Nolwenn Weiller pour Basta Mag (02/12/2015).

"une quinzaine de policiers sont entrés arme au poing, en nous criant de nous allonger au sol. Puis ils nous ont menottés" Etat d'Urgence : des menottes qui ne passent pas par Laurent Borredon pour Le Monde (02/12/2015).


Détournement d'état d'urgence, un arrêté anti-migrants pour Passeur d'Hospitalité (05/12/2015).

Wi-Fi interdit, Tor bloqué, backdoors, les nouvelles idées au gouvernement par Guillaume Champeau pour Numérama (05/12/2015).

Tribunal administratif : l’État d’urgence prime sur les libertés publiques ! par Jean Jacques Talpin pour Mag' Centre (09/12/2015).

"Le serrurier nous l'a bien dit : "en ce moment, on n'arrête pas !" par Elisabeth Pineau pour l'observatoire de l'état d'urgence (09/12/2015).

"Saisie en référé par M. C., un jeune boulanger de 21 ans assigné à résidence, le juge administratif constate que l’arrêté du ministère de l’intérieur ne comporte « aucune précision formelle, conditionnelle ou implicite quant à son application dans le temps »". État d'urgence : le réveil des tribunaux administratifs par Jean Baptiste Jacquin pour Le Monde (01/01/2016).

"Les nouveaux outils à la disposition de la police s’accumulent. Mais, le gouvernement ne parviendra pas à la faire adopter avant la fin de l’état d’urgence, le 26 février. A moins qu’il ne soit prolongé en attendant." Antiterrosisme : le gouvernement veut étendre les pouvoirs de la police par Jean-Baptiste Jacquin pour Le Monde (05/12/2016)

État d'urgence : l'infamie ne doit pas cacher la mise en place d'un état policier par pour La Quadrature du Net (05/12/2015).

"25 infractions, le cache-misère de 3 000 perquisitions" Quand François Hollande gonfle le nombre de procédures antiterroristes pour Le Monde (08/01/2016).

Des personnes, militants, au moins un journaliste reçoivent des interdictions de manifester contre la Loi Travail. Médiapart et David Perrotin pour BuzzFeed (16 Mai 2016). Ces arrêtés sont cassés pour 9 d'entres eux à Paris (Le Monde).  À Nantes une manifestation contre la Loi Travail est interdite et 17 personnes sont interdites de centre ville lors des manifestations contre la Loi Travail (Presse Océan).


COMMUNIQUÉS D'ORGANISATIONS :


La Quadrature du Net suit de près l'état d'urgence.

Analyse juridique de l'état d'urgence. Un PDF édité par La Quadrature du Net.

Assignez-moi ! un texte et une pétition adressé au premier ministre (lancé par Johann Gaspar Schmidt).

France : Les pouvoirs liés à l’état d'urgence risquent de porter atteinte aux droits humains par Human Right Watch (24/11/2015).

La génération de la crise ne sera pas celle de la guerre par des organisations de jeunesse : UNEF, UNL, Jeunes CGT, JOC, MRJC, la Maison des Potes, DIDF, Jeunes Communistes, Jeunes Ecolos, Jeunes du Parti de Gauche, Jeunes de Ensembles et Jeunes Radicaux de Gauche (30/11/2015).

Répression du mouvement social : l’état d’urgence a bon dos, un communiqué du Syndicat de la magistrature (04/12/2015).

Une centaine d'associations lancent un appel à Sortir de l'état d'urgence (17/12/2015).

34 associations réclament un "état d'urgence social" pour 2016 (AFP/Libération 31/12/2015).


"L’inclusion de l’état d’urgence et de la déchéance de nationalité dans la constitution romprait avec les fondements de la démocratie. Sortir de l'état d'urgence pour les libertés propose d'agir en appelant ou en écrivant aux députés.


« La persistance de l’état d’urgence plus de deux mois après son déclenchement est constitutive d’une atteinte grave et manifestement illégale à plusieurs libertés fondamentales ». La Ligue des droit de l'Homme demande la fin de l'état d'urgence. Par Jean-Baptiste Jacquin pour Le Monde (20/01/2016).

France : l'impact de l'état d'urgence par Amnesty Internationale (04/02/2016).

Lettre ouverte aux députés et sénateurs : Surveillance, état d'urgence, jusqu'où irez vous ? La Quadrature du Net (09/02/2016)


(Nb : Pour suivre la lecture commentée de ce livre sur Duclock il suffit de cliquer sur le tag stratégie du choc.)








Commentaires