Anguish, c'est (pas) toujours Black Sabbath



C'est toujours un peu du premier album de Black Sabbath qu'on croit entendre au loin dans la plupart des albums de doom. Cette ambiance et toute cette lenteur lourde... le doom c'est un truc et si le truc prend tu peux faire un beau voyage, mais si le truc ne prend pas, tu risques fortement de t'enliser dans un ennuie poisseux.
Mountain le deuxième album d'Anguish ne déroge pas à la règle posée ci-dessus. L'album est lourd, lent et le chanteur (qui n'a rien à voir avec Ozzy Osbourne) psalmodie de longues chansons. Les thèmes serpentent entre fantastique et médiéval fantastique, le tout teinté de satanisme. Attention cependant ce n'est pas du Black Sabbath, des groupes comme Winter (Into Darkness chez Nuclear Blast en 1990) ou Candlemass sont passés par là et Anguish possède ses propres recettes. Toute cette langueur qui englue n'empêche pas un certain dynamisme teinté de pachydermie. Et si vous retrouver enfermé dans un cercueil, seul, ou voyager avec un décomposeur de planètes ne vous fait pas peur il y  a plus qu'à tenter l'expérience.


Anguish, Mountain, Dark Descent Records, 2015

Commentaires