Battle Beast, j'en suis...


Unholy Savior est le troisième album de Battle Beast, le deuxième depuis le changement de chanteuse. Le groupe Finlandais joue un metal qui danse sur plusieurs pieds. Pas sûr que ça plaise à tout le monde...

Les vidéos de promotions du sextet ne se prennent pas au sérieux et valent le coup d'oeil (track by track 1 et track by track 2) ; c'est un peu comme si le groupe reculait de quelques pas par rapport à la musique qu'il produit et aux thèmes heroic fantasy qu'il aborde. Un univers qui semble inspiré du manga Berserk.

Les compos riches et taillées à la décibel près sonnent parfois un peu trop propre et sucrées. Moyen sur les slows, le groupe est plus costaud sur les cavalcades (I Want the World and Everything in it) qui s'aventurent parfois dans le thrash (Speed and Danger). Parfait sur le mid tempo (Unholy Savior). Notons aussi deux morceaux dansant (Touch in the Night et Push To The Limit) qui sentent l'envie de fédérer et de remplir les stades. Dans l'ensemble c'est classique et bien construit. La voix de la chanteuse Noora Louhimo est un véritable bonus qui fait que la sauce prend.




Après une sensation un peu fourre tout et légère, on se dit qu'il est bien possible que le groupe arrive à tracer un sillon dans le metal, surtout s'il se fait un peu moins convenu ; car il y a quelque chose de fortement attractif dans Battle Beast et ses compositions. Et même les quelques recettes des années 80 qui trainent ça et là sont tout à fait supportables. Ce serait très dommage de s'en priver parce qu'on a passé les 30 ou 40 ans, pas vrai ?

Bref, Battle Beast a tout pour réussir si le groupe arrive à rencontrer son publique. J'en suis...



Battle Beast, Unholy Savior, Metal Blade, 2015.

Commentaires