Noam Chomsky, Sur le contrôle de nos vies


Sur le contrôle de nos vies est la reproduction du texte de la conférence prononcée par Noam Chomsky à Albuquerque (Nouveau Mexique) le 26 février 2000.
Le sujet est le démantèlement du système économique mis en place après guerre et l'attaque contre les droits de l'individu qui l'accompagne. Une lecture qui n'est pas sans rapports avec L'État, son rôle historique de Kropotkine dont nous parlerons prochainement.

"Il y a un siècle exactement, on a, après une bataille judiciaire forcenée, accordé aux sociétés les mêmes droits qu’aux personnes, ce qui représente une violation radicale des principes progressistes classiques. Les entreprises furent également relevées de l’obligation de s’en tenir aux activités spécifiques pour lesquelles elles étaient agréées. De plus, et ce fut un changement important, les tribunaux déplacèrent le pouvoir des mains des partenariats d’actionnaires dans celles de la direction centrale, qui s’identifiait à la personne immortelle de la société. Ceux d’entre vous à qui l’histoire du communisme est familière reconnaîtront que ce processus ressemble fort à celui qui se mettait en place à l’époque et avait été très tôt annoncé par les critiques de gauche, la gauche du marxisme et les critiques anarchistes du bolchevisme, des gens comme Rosa Luxembourg. Ceux-ci avertirent, dès le début, que l’idéologie centraliste allait ôter le pouvoir des mains des travailleurs pour le confier au parti, au comité central puis au chef suprême, ce qui ne manqua pas d’arriver après la conquête du pouvoir en 1917, qui vit la destruction immédiate de tout ce qui pouvait subsister des formes ou des principes socialistes. Les propagandistes des deux camps préfèrent une version différente des choses pour des raisons de convenance personnelle, mais je crois que celle-ci est conforme à la vérité."

Noam Chomsky, Sur le contrôle de nos vies, Éditions Allia, 2004, Traduit de l'anglais par Héloïse Esquié.

Commentaires