Stromae, ce côté dérisoire qui fait mouche




Sur la pochette de Cheese Stromae ressemble aux personnages d'une ancienne pub Beneton, en plus dérisoire.... ça le rend intriguant (le côté dérisoire, pas Beneton). C'est pareil pour les chansons, il plane quelque chose de désabusé / joyeux / fin du monde / techno / belge. Cette house music est un peu froide, parfois proche du supermarché rayon cornichon, mais je dois vous avouer que j'aime bien aussi Tourist (Blue Note 2000) de Saint Germain. L'album Cheese fonctionne très bien et c'est tout à fait le genre de rengaine que je peux faire tourner plusieurs fois par jours (il est possible que je développe pas une allergie / overdose au bout d'un certain temps), mais jusqu'ici tout va bien.

Alors on danse, Stromae

 

Commentaires