Suppléments d'industrie



Ne parlons pas des remasters je n'ai pas écouté la différence entre les Beatles et les Beatles remasterisés, mais j'ai vu que les remasters des Pink Floyd étaient en cours. Depuis quelques années l'industrie du disque par la voix de quelques dirigeants relayés par des journalistes n'en finit pas de pleurer sur le comportement des vilains internautes. Et pourtant... il me semble bien qu'ils s'en sont mis plein les poches depuis de nombreuses années et que les causes de l'effondrement des ventes de disques ne sont pas à chercher que du côté du téléchargement illégal. Se posent-ils des questions sur la qualité de leurs enregistrements ? Des chanteurs et groupes qu'ils mettent en avant ? Sur leur campagnes de pub couteuses ? Sur la règle du 80 % du chiffre d'affaire sur 20 % des produits ?

Concentrons-nous un instant sur les nouveautés. Dorénavant, en musique, je n'achète que très rarement des nouveautés. Faut dire que la politique pratiquée par les maisons dissuade les plus assidus (back catalogue de cinq à 9 Euros, très vite ton cd il vaut plus rien). Dernière arnaque en date... et on ne s'y attendait pas... elle m'est tombée dessus avec le dernier album d'Hubert Félix Thiéfaine (une des rares tartelette que je me sois procurée lors de sa sortie, j'explique tout cela ici par ailleurs sur Duclock). Je fais partie de ceux qui sont allés chercher la chose lors de sa sortie, de ceux qui ont payé le prix fort (moins 20 % parce que prix nouveauté, mais prix fort tout de même) tout en me disant : vieux dans 6 ou 9 mois cet album sera dans les bacs à prix cassé, deux fois moins cher...

Et voilà-t-y pas que Sony annonce une réédition de l'album Suppléments de mensonge avec trois titres inédits en plus, moins d'un an après la sortie de la chose. Pour ceux qui suivent l'actualité musicale d'un chanteur ou d'un groupe et qui se sont procuré le disque à sa sortie c'est ballot... Si tu veux les titres bonus, il faut repasser à la caisse. Merci de prendre soin de ceux qui continuent à jouer le jeu ! Le coup avait déjà été fait pour le dernier album de Gossip entre autre. Peut-être trouvera-t-on un Maxi avec les trois titres en plus ? 
Tout cela est bien trivial, mais le disque est une industrie.

The Dead Weather, Will There Be Enough Water ?


Commentaires

  1. Ça m'exaspère aussi, on a vraiment l'impression d'être pris pour des cons. J'avais acheté un disque de Placebo comme ça, pour le voir ressortir quelques mois plus tard agrémenté d'un deuxième disque de reprises... Ça m'était d'autant plus resté en travers de la gorge qu'ils ont (avaient ?) des positions assez marquées sur l'industrie du disque, le téléchargement...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire