Hubert Félix Thiéfaine, Dernières balises (avant mutation), Sony, 1981



De l'amour, de l'art ou du cochon commençait à bien se vendre, entraînant ce que j'avais fait précédemment. Avec Dernières balises..., je prenais le risque de dérouter mon public, donc de le perdre. Quelque part c'était suicidaire. C'est tout le contraire qui c'est produit : il est devenu disque d'or en quelques mois ! Pourquoi ? Ça fait partie des choses que je n'arrive pas à comprendre. Ça devait correspondre à une attente. Car je donne tout là-dedans. Je hurle mon désarroi et la profondeur déchirée de ma solitude.
Hubert-Félix Thiéfaine cité dans Jean Théfaine, Jours d'orage, fayard, 2011

C'était le début du rock des années 80. Les sons ont vieilli, un tout petit peu (1), les paroles pas du tout... La pochette de l'album est assez terrible et les chansons balancent leur flots de désespoir mâtiné de science fiction et de noir sous les riffs de guitares rock. L'album qui dure un peu plus de 30 minutes (format de l'époque) recèle de nombreux morceaux devenus des classiques. Les paroles collent impeccablement à la musique et oscillent entre humour noir et considérations désespérées. C'est le 4ème album de Thiéfaine, le premier qui prend entièrement la route blues rock que l'on pouvait pressentir sur certains morceaux des trois précédents albums. Ce cap sera tenu un bon bout de temps. Claude Mairet est à la guitare et aux arrangements (il compose aussi quelques musiques) et il marque une coupure musicale avec le folk rock déjanté d'avant. C'est important un guitariste à l'époque dans le rock. La collaboration durera jusqu'en 1988 et comprend les albums et lives : Soleil Cherche Futur (1982), En Concert (1983), Alambic/Sortie Sud (1984), En Concert Vol 2 (1986), Météo für nada (1986), Eros über alles (1988) et Route 88 (1988). Thiéfaine est devenu un rocker...

Hubert-Félix Thiéfaine, Taxiphonant d'un pack de Kro


_________________
(1) mais c'est pas un mal le "vieux son" comparé à la platitude de nombreuses productions actuelles où rien ne gratte.

Commentaires