Robin Leduc, Hors-Pistes, tôt ou tard, 2010


La chanson française travaille plus le texte que la musique et on se souvient rarement de celui qui a composé la mélodie. L'accent est porté sur la signification des mots et le sens de la phrase. C'est une constatation générale car ce n'est pas toujours le cas : Bashung, Gérard Manset et Gainsbourg pour ne citer qu'eux créent des genres de climax musicaux qui permettent souvent à la musique de se hisser au niveau des paroles. Ceci dit pour la chanson de Gainsbourg au sujet des feuilles mortes on notera que c'est d'abord celle de Prévert, Cosma - la musique - vient après... Claude François était aussi de ceux qui mettaient la musique au niveau des paroles, un genre de funk. Brel avait de terribles orchestrations pour porter sa voix, mais c'est la chanson que l'on retient, quoi qu'elle soit, dans le cas de Brel, inséparable de la mélodie.

Dans Hors-Pistes, on croisera de l'Afro Beat, du rock, des cuivres, une grosse basse, des claviers... la partie composition est particulièrement soignée et le texte suit de près. Entre fausse nonchalance et précision musicale, Robin Leduc se pose là, à l'image de son tube Zuydcoote Song. Une fois l'album terminé on pourra enchaîner avec Zita Swoon.

Robin Leduc, Laissez moi passer


Commentaires