Quicksilver Messenger Service, Happy Trails, Capitol, 1969


C'était l'époque des vinyls et des grands concerts, le Quicksilver Messenger Service écumait les scènes du côté de San Francisco. Groupe éminemment live, pour cet album les musiciens rassemblèrent des enregistrements de concerts donnés au Filmore West et au Filmore East, et une prise enregistrée au studio Golden State Recorders pour Calvary. La Face A de Happy Trail est habitée par une reprise du Who Do You Love de Bo Diddley - on pense bien sûr à la version des Doors - plus de 25 minutes de jam. Cette longue fresque divisée en 6 parties - façon rock psychédélique pas loin du Gratefull Dead - pose une question par partie : qui ? quand ? où ? comment ? lequel ? La Face B ne détonne pas, les autres influences proviennent de Jimi Hendrix et Ennio Morricone, que du beau monde pour une grosse réussite. Toute une époque.

Quicksilver Messenger Service, Mona en concert


Commentaires

  1. Quick... et mes 20 ans.J'arrête là car je serais intarissable.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire