Claude se souvient de cet air


Claude Baugée est l'un des chroniqueurs réguliers de L'Indic. Il me semble bien que dans le monde de Claude, le cinéma a une place de choix. Je vous conseille fortement de consulter Blogart (la comtesse).


Ma mobylette bleue avait vaillamment avalé ses 220 km de poussière d'août 1965. Et le camping de Cabourg me tendait les bras ainsi qu'à mes cinq amis bikers bien que le terme biker soit peut-être peu approprié à nos modestes cylindrées. Nous n'en étions pas du haut de nos seize ans à rejouer Easy rider qui d'ailleurs n'était pas encore tourné. Nous en étions par contre à nos premières vacances en bande et les filles du village de toiles n'avaient qu' à bien se tenir. Nous on n'avait pas vraiment l'intention de bien se tenir. Enfin moi je me suis bien tenu. Pas trop de mérite les teen-agers du King Club s'intéressant peu à moi. C'était l'époque où passait en boucle dans tous les dancings un truc que vous connaissez probablement. Un truc que mon copain du haut de son Solex (lui n'avait même pas le modèle supérieur) chantonnait ainsi, je cite, A wat no... Peu anglophone l'ami Marco. Il était peu anglophone mais obtenait certains succès féminins. De mon côté, nettement plus shakespearien ou jaggerien j'avais un assez bon accent qui n'a pas suffi à séduire sur la Côte Fleurie. C'est ainsi que pour ces vacances d'anthologie je brillai davantage au golf miniature de Cabourg que sur les pistes, fussent-elles rythmées par les Stones. Au bar de ce même golf entre Wooly bully et les Stones on entendait souvent un morceau que j'avais identifié comme Handful of stones et qui s'avéra finalement s'appeler Heart full of soul d'un groupe récent dont je sus un peu plus tard qu'ils useraient trois guitar heroes sous le nom de Yardbirds. Que sont mes amis devenus? Je ne sais. Le camping de Cabourg n'est probablement plus constellé de petites tentes candiennes. Je ne joue plus au golf miniature ni à l'autre d'ailleurs. Mais c'est le heart plein de soul que je me souviens de l'été de mes seize ans et de mon immersion dans la rock music. Rassurez-vous, ou pas, j'y baigne encore.



Titre de la chanson, interprète : Heart full of soul, The Yardbirds
Année : été 1965
Auteur : Claude, 60 ans
Lieu : Cabourg, Calvados


Heart full of soul, The Yardbirds


Commentaires

  1. Avec les vrais ! dont Jeff Beck en cravatte !!
    En cliquant sur Ptilou, le lien vers un You tube (Url non collable en commentaire)

    RépondreSupprimer
  2. Pas de lien apparent, image avec croix rouge, dommage, il y a longtemps que je n'avais pas écouté les Yardbirds.

    RépondreSupprimer
  3. Très bon, quoiqu'un peu sirupeux, mais c'était l'époque...
    Un spy m'avait viré des codecs de real player...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire