Rencontre avec Corentin


Le TNT présentait sa saison à venir au forum de la FNAC, on était avec Je Notule à écouter peinard. Corentin et Jean Charles sont montés sur scène. Il y avait là une voix avec des paroles et bon sang, c'est pas tous les jours, ça m'a remué. Suis sorti de là avec un furieuse envie de boire une bière, de vivre et tout ce qui m'entourait avait pris de l'ampleur, le monde était grand, rempli de résonances. Il fallait que je rencontre Corentin pour lui poser quelques questions... m'est avis qu'on ne sera pas sans en recauser.

Ne ratez pas Corentin en concert au TNT à Nantes avec en première partie Benoît Gauthier les 23, 24, 25 et 26 Juin.

Dj Duclock : Corentin, je t’ai vu pour la première fois au forum de la FNAC de Nantes où tu as fait un showcase si l’on peut dire, enfin où tu as joué quelques morceaux. Quand je t’ai entendu, du point de vue des paroles, du point de vue de la façon de chanter, j’ai pensé à Maxime Le Forestier dans ses premiers albums. Alors voilà, ce qui m’intéresse là, ce sont tes influences ?

Corentin : C’est rigolo parce que Maxime Le Forestier j’ai écouté un petit peu , en fait Jean Charles m’en parle souvent , il m’a donné le DVD de Maxime Le Forestier en concert et il m’a dit il faut qu’on reprenne du Maxime Le Forestier. Bon faudrait que je me mette à écouter… parce que franchement Maxime Le Forestier… Enfin c’est rigolo on m’avait jamais dit ça.

Dj Duclock : Dans les premiers albums… parce que les derniers je ne connais pas. T’as notamment un concert de 1973 je crois qui est vraiment extra ordinaire. J’essaierai de retrouver ça. Bon, donc Maxime Le Forestier, c’est pas lui qui t’as amené à la chanson française. Qu’est-ce qui t’as amené à la chanson française ? Puisque tu fais de la chanson avec du texte ce qui n’est plus si courant que ça malheureusement. Qu’est-ce qui t’a amené à ça ?

Corentin : En tous cas dans la façon dont se construisent mes chansons… j’ai beaucoup écouté Renaud. Au départ ça a été Renaud énormément, et après j’ai écouté du Brassens. Ça a toujours tourné autour de Brassens, Brel. Il y a un temps j’ai beaucoup repris Brel, c’est un chanteur que j’aimerais bien reprendre encore, plus dans l’interprétation. Mais dans l’écriture, je pense qu’il y a du Renaud énormément. Puis après des groupes français ou pas forcément, Les CowBoys Fringants, m’ont vachement influencés, les Têtes Raides.

Dj Duclock : Oui des groupes qui ont des chansons avec un début, un milieu et une fin et qui se tiennent. Tu vas faire des dates là, le 20 Juin tu vas faire la fête de la musique… ensuite tu as des dates le 23, 24 et 25 toujours au TNT. LE TNT pour toi, qu’est-ce que ça t’a apporté, qu’est-ce que ça représente dans ton parcours ?

Corentin : Alors c’est la découverte du milieu artistique quand je suis arrivé sur Nantes, au niveau du théâtre, ensuite ça m’a permis d’aller chanter pour la première fois sur une scène, d’avoir des gens qui m’ont donné leurs critiques, leurs avis… et qui m’ont boosté pour que je continue à continuer. Ça a été des rencontres qui m’ont beaucoup aidé à moment où en arrivant sur Nantes je mettais un côté de ma vie de côté… ça m’a donné une autre direction en fait. Et ces rencontres avec le milieu artistique et la scène m’ont donné les outils pour pouvoir commencer quelque chose avec mes chansons.

Dj Duclock : Tes chansons tu les écris, tu fais aussi les arrangements, tu composes la musique ?

Corentin : Oui je fais la musique. Après tous les arrangements c’est Jean Charles à la guitare et François à la basse. Les arrangements c’est plutôt les musiciens, moi je ne suis pas un musicien talentueux, je sais m’accompagner, je progresse énormément depuis que je joue avec eux.


Dj Duclock : Le groupe, ça t’a permis d’évoluer dans la composition des chansons elles-mêmes ?

Corentin : Déjà au début ça m’a permis de prendre un peu conscience. Après, sur scène y a un moment où j’ai du pas mal me remettre à niveau, c’est dur au niveau technique pour être avec les gars et là on commence vraiment à, enfin moi, à me détendre, et à plus m’amuser avec eux. Au niveau de l’interprétation de mes chansons c’est beaucoup en travaillant sur Brel… d’être tout seul. J’avais Luc Venin qui m’accompagnait au piano, on a fait ça à Noël et d’interpréter Brel, ça m’a permis moi d’interpréter mes chansons. Après, mes chansons j’arrive moins à les interpréter que celle des autres. Parce que déjà je suis avec ma guitare, je suis concentré sur mon truc et j’ai encore du mal…

Dj Duclock : À être indépendant… Guitare, voix, séparer les deux…

Corentin : C’est ce qui faut que je travaille à fond, l’interprétation de mes chansons.

Dj Duclock : Déjà ce que j’ai pu voir en trois morceaux c’était bon, il se passait quelque chose, il y avait quelque chose derrière… avec du boulot ça risqe de devenir très très bon. Je vais te poser les 3 questions que je pose à chaque fois. La première question Corentin c’est qu’est-ce que tu lis en ce moment ?

Corentin : Le dernier bouquin que j’ai lu c’était Milan Kundera. Y a une chanson qu’on va chanter la semaine prochaine, un duo avec Little (Émilie Drouet) qui est tiré de ce livre là.

Dj Duclock : Ce que tu vas lire va pouvoir influencer aussi…

Corentin : Énormément. C’es simple quand je lis, j’écris, c’est ça qui me motive. Sinon je travaille ma guitare. Mais quand j’ai du temps pour lire, j’ai du temps pour écrire.

Dj Duclock : Tu as lu Steinbeck, « Des Souris et des Hommes » ?

Corentin : Non.

Dj Duclock : Des Souris et des Hommes », « Les raisins de la colère », si tu croises ça… Deuxième question : qu’est-ce que tu écoutes en ce moment, qu’est-ce qui tourne sur la platine ?

Corentin : Beaucoup de chansons… Je suis dans une période radio et j’écoute beaucoup FIP. Je mets FIP, je suis sûr de pas connaître tout à chaque fois. J’écoute plus FIP que je mets de CD.

Dj Duclock : Troisième et dernière question, qu’est-ce qui t’as surpris la dernière fois ? Ta dernière surprise.

Corentin : Faut pas dire de bêtises… Y a des choses qui me surprennent, mais j’ose pas donner mon avis, je ne me sens pas encore assez sûr de moi. La dernière chose qui m’a vraiment surpris, mais ça fait 8 mois maintenant, c’était que ma sœur tombe enceinte. C’était vraiment une surprise… parce que le reste après…

Dj Duclock : C’est trop personnel ou trop anecdotique…

Corentin : Ouais, après il faut avoir de sacrés bagages pour pouvoir s’exprimer.

Dj Duclock : Merci Corentin.

Commentaires