Antonio Caldara, Missa Dolorosa, Aria Voce & Lachrimae Consort, Direction Philippe Le Corf, Studio SM, 2003

J’étais dans une sorte d’extase, par l’idée d’être à Florence, et le voisinage des grands hommes dont je venais de voir les tombeaux. Absorbé dans la contemplation de la beauté sublime, je la voyais de près, je la touchais pour ainsi dire. J’étais arrivé à ce point d’émotion où se rencontrent les sensations célestes données par les Beaux Arts et les sentiments passionnés. En sortant de Santa Croce, j’avais un battement de coeur, la vie était épuisée chez moi, je marchais avec la crainte de tomber.

Stendhal, Rome, Naples et Florence, 1826 réédité en folio classique.

Antonio Caldara (Venise, 1670 - Vienne, 1736) composa durant la majeure partie de sa vie, on recense plus de 3000 oeuvres, messes, cantates, motets, oratorios, symphonies, opéras, madrigaux... Il reste pas mal de boulot aux musicologues et aux interprètes des répertoires de musique baroque et c'est pas nos oreilles qui vont s'en plaindre.

Il est question de douleur, et pour apaiser le baroque pose un manteau de cordes, d'orgue et de voix d'une forte intensité expressive, ici en passage homophonique (à l'unisson ou à l'octave), là en choeur dynamique ; les voix sont multiples. C'est une des caractéristiques de cette musique, elle englobe l'auditeur et habite immédiatement toute l'atmosphère, elle s'approprie l'espace. Je me souviens encore du choc ressenti un soir - un peu saoul il est vrai - à l'écoute de la Messe en Si de Jean Sébastien Bach par Herreweghe, de ces vagues de musique qui m'avaient submergé. Stendhal cause de ce genre de réaction que l'on peut avoir quand on entre dans une oeuvre et/ou que l'oeuvre vous happe. Il appelle ça le syndrôme de Stendhal. Mais je vous laisse en compagnie de Philippe pour expérimenter tout ça. L'abus de baroque n'est pas dangereux pour la santé.

L'enregistrement a été réalisé à Nantes à la Chapelle des Petites soeurs des pauvres par Aria Voce & Lachrimae Consort dirigé par Philippe Le Corf, il comporte la Missa Doloresa (pour 4 voix et 4 parties instrumentales), Laudate Pueri Dominim (motet pour soli) et Messe en Sol. Le disque est accompagné d'un livret conséquent.

Commentaires