Faggot dans la bouche d'Eminem




Si Eminem s'est déclaré en faveur du mariage homosexuel, il use par ailleurs d'insultes homophobes dans ses chansons, assurant que ces insultes font partie du langage là où il a grandi, et qu'il ne veut pas s'en départir. "On en revient à cette bataille, dans mon esprit, entre mon désir d’être libre de dire ce que je veux et mes questions sur ce qui peut ou pas blesser des gens" dit-il dans Rolling Stone. « Le vrai moi, assis ici face à toi, n'a aucun problème avec les gays, les hétéros et les transgenres. » Il précise que les insultes homophobes étant prononcées par son alter-ego Slim Shady. « Écoute, je fais cette merde depuis, quoi, 14 ans maintenant ? Et je crois que les gens savent faire la différence entre ce que je pense et les personnages que j'invente dans ma musique. Et si quelqu'un ne comprend pas ça, je ne pense pas que je puisse faire quoi que ce soit pour changer son opinion. » Il explique que les mots "pédé" et "tapette" sont employés comme des synonyme de "lâche" et non pas comme "homosexuel" reprenant ainsi un poncif de l'homophobie.

Dans Rap God (un morceau ou le rappeur s'auto-proclame dieu du rap tout attaquant et en rendant hommage à de nombreuses figures du rap) il chante ceci : "I'll still be able to break a motherfuckin' table / Over the back of a couple of faggots and crack it in half." Des paroles qui peuvent s'adresser au Insame Clown Posse. Dans Slim Anus le duo chantait que Slim Shady était homosexuel (cf. Slim Anus et la réponse d'Eminem dans Marshall Matters "Slim Anus? You damn right, slim anus / I don't get fucked in mine like you two little flamin' faggots.") Rien de bien intéressant, des paroles dans la tradition des clash du rap et de l'homophobie latente du genre.

Nous touchons là à la langue, aux habitus de langage et Eminem semble avoir la flemme de faire évoluer son utilisation des insultes, comme s'il était resté coincé dans son adolescence. Dernièrement le rappeur de 45 ans s'est excusé pour l'emploi du mot "faggot" (pédale) dans une des ses chansons (The Fall). « Le mot dont je l’ai traité… cette chanson était l’une des choses au sujet desquelles je me suis dit "Ça va peut-être trop loin". En cherchant à le blesser, j’ai compris qu’en disant ça, je faisais aussi du mal à beaucoup d’autres personnes » dit-il dans Eminem x Sway. On comprend bien, c'est comme cela que parle son personnage (Slim Shady) et lui mettre d'autres mots dans la bouche ferait qu'il ne serait plus vraiment Slim Shady... mais un personnage, comme le reste de la société ne peut-il pas évoluer ? 
Mais ce n'est pas le but de Slim Shady, qui représente un américain issu des white trash, un personnage poussé dans ses retranchements jusqu'à en devenir parfois ridicule, souvent flippant ; c'est un alter ego sombre et maléfique (cf la chanson Evil Twin). Slim Shady, dit Eminem, est une excuse pour être un "trou du cul". Au fil des albums il tue, viole, vend de la drogue, se drogue, devient psychotique... Il est parfois absent, c'est alors Eminem qui prend sa place ; Eminem ou Marshal Mather ? Parfois la frontière est floue, et on peut se demander qui rappe dans Rap God ? Eminem ou Slim Shady ? Les deux ?





Commentaires