Eddy de Pretto, Cure

Eddy de Pretto Cure



Les temps changent et Eddy de Pretto cumulait déjà les vues sur You Tube et les invitations sur les plateaux télés avant la sortie de son album Cure. Le chanteur bénéficie d'une communication et d'un personnage en béton armé. Les chansons coup de poing entendues ça et m'avaient laissé sur le cul. Histoire d'amour, homosexualité, domination masculine, rôle et genre, déclaration d'amour à la ville de son enfance... réussite sur réussite. Mais j'avais un peu peur... le gars allait-il arriver à remplir tout un album ou est-ce qu'il avait tout donné aux premiers rounds pour s'écrouler ensuite sur la répétition et la longueur ? 

Que nenni, l'album fonctionne même si toutes les claques n'ont pas la même intensité. Les histoires d'amour et les règlements de compte avec le monde s'enchaînent sans concession, la poésie à bout de bras. Entre la chanson française traditionnelle et le rap, aux côtés de Pierre Lapointe et Stromae une nouvelle étoile brille. Des chansons - déjà des classiques pour certaines - que l'on pourra écouter quand ça va pas trop ou quand ça va un peu trop, pour se rappeler ce que vivre veut dire. Et une fois qu'on l'aura vu en concert, une fois que l'album aura tourné mille fois il en faudra un autre.



Commentaires