Prohibition, une nouvelle d'anticipation parue dans Gandahar

Gandahar hors série volume 4


La nouvelle Prohibition écrite en 2016 est parue dans Gandahar hors série volume IV (Spécial Aventuriales). C'est la troisième nouvelle publiée après De l'autre côté, parue dans Géante Rouge n°11 en 2008 et Répétition / Saturation publiée pour un recueil numérique chez Écorce édition en 2011. 

Prohibition est une nouvelle d'anticipation qui croise plusieurs sujets : réfugiés, travail de la police et végétarisme. Elle a été publié en bonne compagnie, notamment aux côtés de Graham Masterton auteur que je lisais dans la collection Terreur (chez Pocket).

C'est Jean-Pierre Andrevon qui ouvre le recueil avec Gardiens une histoire de fantômes qui mêle angoisse et merveilleux. Avec Peine rétrospective, Martine Hermant propose un astucieux moyen de rédemption judiciaire. Grâce à Anamnèse de Julie Conseil vous apprendrez la fonction des pierres de Stonehenge et la véritable identité de Victor de l'Aveyron "l'enfant sauvage" grâce à une enquête historique menée par des êtres humains habitant la planète Mars. Un manoir à Volvic, une histoire d'amitié plus une histoire d'amour et une grotte qui permet de voyager dans le temps pour changer une heure de votre vie, voilà les ingrédients dont se sert Christophe Guillemain pour concocter Dans les brumes de l'intertemps, une nouvelle d'obédience fantastique. Circonvulsions de Marie Latour nous entraîne dans un paradoxe temporel à se taper la tête contre les murs. Passé à composer signé Adèle Weiss fait aussi appel au temps, plus précisément à une boucle temporelle et un accident. Cheval des mers d'Estelle Faye nous emmène sur une île de l'océan pacifique entre terre et mer à la lisière du fantastique. La Révolte du pantin de Chloé Bertrand convoque Pinocchio et un cirque. Blandine et les Jags d'Aurélie Wallenstein développe un univers de fantasy bien glauque avec de l'action, effrayant. La nouvelle de Sofia Samatar Comment retourner dans la forêt est traduite de l'anglais (Amérique) par Bernard Sigaud, quand je me suis demandé comment évoquer cette dystopie trois oeuvres me sont venus en tête : Black Holes de Charles Burns, Vol au-dessus d'un nid de coucou de Ken Kesey et Le passeur de Lois Lowry, c'est dire si cette nouvelle m'a plu. Les fils de Fenrir d'Edouard Brasey plante un personnage plutôt antipathique, baigné de légendes nordiques. C'est Graham Masterton qui clôt ce recueil avec Contemplatrice une nouvelle cruelle, implacable et terrifiante.

13 auteurs pour 13 nouvelles avec des thématiques et des univers différents, le tout avec une illustration de Michaël Thomazo, au vu de la qualité des textes publiés, je suis particuliérement heureux d'en être. Merci à l'équipe de la revue Gandahar (qui est par ailleurs le titre d'un dessin animé qui m'a profondément marqué) d'avoir placé Prohibition au milieu de ces textes.

Commentaires

  1. C'est un excellent texte, c'est mérité. Ça mériterait surtout d'autres histoires de ce calibre pour en faire un recueil !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire