Nad Sylvan, The Bride Said No, Inside Out, 2017

Nad Sylvan The bride said no


Le rock progressif est un genre que beaucoup de "rockers" abhorrent. La complexité (et la longueur) des compositions qui lorgnent parfois vers le jazz vont à l'encontre du sentiment de communion dû à la simplicité et l'efficacité d'une mélodie accrocheuse. Ce genre de rock porté dans les années 70 par King Crimson, Yes ou  Gentle Giant se croise souvent sur le label Inside Out (avec Frost*, Haken, Devin Townsend, Leprous...) ; il est aussi présent dans les festivals ou les magazines de Métal, c'est là en grande partie qu'il a trouvé refuge.

Si l'on compte les albums solo et les albums en groupe (Unifaun, Agent of Mercy, Steve Hacket, Anderson / Solt, Harmony for Elephants) The Bride Said No est le 15ème disque qui voit apparaître le suédois Nad Sylvan. Les arrangements à la fois subtils et somptueux permettent au côté théâtral de se déployer sans pour autant verser dans la comédie musicale. La richesse de la voix de Nad Sylvan et la flopée de copains de renom qu'il a invités sur l'album livrent un rock progressif romantique à la fois homogène, et attachant (qui a dit naïf dans le fond de la salle ?).



Commentaires