Goodbye Miles

Foley Jazz Magazine Détail
(Jazz Magazine n°698, détail)

C'était en 1991 un 28 Septembre, Miles Davis se faisait la malle. Il a laissé pas mal de disques derrière lui, pas mal de vidéos, pas mal de souvenirs et pas mal de musiciens. Parmi eux, le bassiste Foley que l'on retrouve sur Amanda (Warner Bros Records, 1989). 

Comme leader Foley n'a enregistré qu'un seul disque : 7 Years Ago.... Direction In Smart Alec Music (MoJazz, 1993). la chaîne YouTube  de takminister propose quelques vidéos de concerts avec le Chris Dave Trio. Il serait dommage de passer à côté.


Commentaires

  1. 'ttention Amandla est sorti en 1989 pas en 96 (peut-être l'année d'une réédition).
    Pour Foley, je ne peux que t'inviter à lire si ce n'est déjà fait l'autobiographie de Miles Davis (terminé justement le weekend dernier).
    Miles pensait que Foley aurait l'impact de ses meilleurs sidemen.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rholala 1996... Quelle drôle d'idée en effet. Merci Docteur !
      Foley a quelque chose, ça c'est sûr. Pour l'impact pas sûr qu'il est celui qu'entrevoyait Miles.
      Ce qui me fait penser à Vernon Reid (si si il y a un lien tout de même avec Miles Davis) et du coup à Living Colour qui vient de sortir un nouvel album . Tu as écouté ?

      Supprimer
    2. Oui c'est même bien dommage que Miles n'est pas rencontré Vernon Reid, lui qui cherchait un guitariste noir de talent (cf. son album solo Mistaken identity en 96).
      Je dois avouer avoir décroché Living Colour après le décevant et morne Collideøscope, faudrait que j'y rejette une oreille alors.

      Supprimer
    3. S'y remettre je sais pas, j'ai peur que ce soit un peu trop propret pour moi. Mais y jeté une oreille oui, la reprise d'un titre de The Notorious B.I.G. ici même : https://youtu.be/9Cp1NbyWYwQ (dis-je en écoutant le "To The Bone" de Steven Wilson qui m'a attrapé (un peu comme du Pink Floyd où tu aurais remplacé le saxophone par un harmonica).

      Supprimer

Enregistrer un commentaire