Bouquet de pluie, bouquet de peine

Bouquet de pluie, Hambourg, 2017





Bouquet de pluie, bouquet de peine


Sache que

J'ai regardé quelques nuages dans l'orage sur le port d'Hambourg ce soir.
Beaucoup d'histoires dans cette ville.
J'avais un truc de Neil Young dans une oreille, un groupe de métal dans l'autre.
Et il pleuvait.

C'était sûrement From Hawk to Hendrix.
Je pensais aux instants et aux larmes.

Sache aussi que
J'ai pris une branlée contre Vincent à la boxe
Rien de honteux.
Mais quand même
Une branlée à Berlin.

Et que
François tir photo des pigeons

des lumières et de la pluie aussi.
Il fait du bon rougail 
avec ce qu'il faut d'épices.

La mort on croit que c'est un truc définitif, mais non.
Faut faire avec. Pleurer entre autre.
Ça suffoque, la mort, je trouve.


Une fille m'a poursuivi tout à l'heure dans la rue.
Elle m'a dit : "parler c'est gratuit"
J'ai dit qu'il pleuvait et que je cherchais un ami.

Crier un nom dans la nuit c'est permis.
La nuit est pleine de noms et de défaites.
J'ai deux bières dans le frigo,

Passe quand tu veux.

Avec un bouquet de peine
Un bouquet de pluie.





Commentaires