Judas Priest Angel Of Retribution (Sony, 2005)



Mars 2005, le Heavy Metal de Judas Priest a digéré la vague grunge / rock alternatif en trois belles bouchées : Worth Fighting For (oui, on pourra penser à Midnigth Oil), Wheels Of Fire, et Eulogy (deux mid-tempo ingénieux qui se promènent entre classic rock teinté de new wave tout en restant heavy metal).

Angel Of Retribution est le 15ème album du groupe de Birmingham (Angleterre). Après avoir quitté ses copains en 1991 et laissé le micro à Tim Owens le temps de deux albums, Rob Halford est de retour aux affaires. La chanson qui ouvre l'album, Judas is Rising, donne le ton : féroce, clair et tranchant, un poil menaçant. Je me souvins qu'au moment de Painkiller (1991), le clip tournait en même temps que le Smell Like Teen Spirit de Nirvana ; c'était du costaud, mais cela sonnait un peu old school par rapport au style que le grunge amenait. Depuis Kurt Cobain est mort et Judas Priest est en forme et a intégré cette musique à son style, ce qui n'empêchera pas celles et ceux qui suivent le groupe depuis longtemps d'avoir des réminiscence de Painkiller ou de Screaming For Vengeance (1982) à l'écoute d'Angel of Retribution.

Une mention spéciale pour Deal With The Devil qui revient sur les débuts et le travail pour la survie dans les provinces industrielles du Black Country anglais. Une autre chanson fait sûrement remonter des souvenirs aux membres de Judas Priest : Lochness (souvent mal vue par la critique...). Au début des années 70, de retour d'un concert à Inverness (Écosse) le groupe a dormi dans le Van parce qu'il manquait d'essence. Le décor : les rives du Loch Ness ; parfait pour une longue chanson heavy metal épique.

Commentaires