Torn Hawk, entre science fiction et fantasy


Une part du travail de Torn Hawk joue clairement avec la nostalgie, c'est notamment le cas avec son video art où l'on croise de nombreux bouts d'images qui fonctionnent comme des madeleines de Proust.


Le collage qu'il soit sonore ou visuel est une technique qui se développe de plus en plus et à l'heure où le patrimoine industriel et artistique est accessible en quelques clics ; la nostalgie, le souvenir va jaillir un peu partout

Pour Union & Return, le collage sonore n'est pas évident, peut-être même n'est-il pas de mise. Des morceaux de mélodies jouées à la guitare et au synthétiseur se téléscopent sans donner l'impression de découpage et l'écoute est fluide. La musique de Torn Hawk a ici quelque chose de classique dans le sens romantique ; elle est aussi cinématographique. La pochette dessinée par Gregory Fromenteau (illustrateur du jeu vidéo Assassin's Creed) renforce l'imaginaire qui se dégage des compositions, on navigue ici entre science fiction et fantasy. L'univers de Torn Hawk sur cet album ne sera pas sans rappeler d'autres musiques légèrement inclassables comme celles de Final Fantasy (Tomlab, 2005)... et quelque chose me dit que ce disque accompagnera (avec quelques autres) ma lecture du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien prévue cet été.




(Vous pouvez écouter With my back to the Tower en Haute Qualité sonore sur Soundcloud.)

Commentaires