Frédérick Houdaer, Pourquoi je lis Les Amours jaunes de Tristan Corbière



C'est écrit dans la courte biographie à la fin du livre : "Frédérick Houdaer est romancier (par plaisir) et poète (pour l'argent)". Il est aussi directeur de la collection "poésie" des Éditions Le Pédalo Ivre. Le voilà biographe.


"Corbière rit de sa santé de plus en plus fort, de plus en plus... jaune. En 1863, malgré un environnement familial bienveillant, il ne passe pas son bac. Pas en état. Oublié, les rêves de carrière dans la marine. Il ne deviendra ni un "industrieux" ni un militaire. Que lui reste-t-il à faire ? N'est-il bon qu'à squatter la bibliothèque paternelle où il se gave de romans d'aventures, de classiques (Du Bellay, Villon, de Maistre) ou de littérature contemporaine (Balzac...) voire de livres de chansonniers ?
Sans le faire exprès, il remplit à la perfection la définition du Poète donnée par Mallarmé quand celui-ci le définit comme "en grève devant la société. Il est prêt."

Frédérick Houdaer, Pourquoi je lis Les Amours jaunes de Tristan Corbière. Ils te croiront mort, Les bourgeois sont bêtes), Les Feux Follets, 2015.

Commentaires