Un vendredi à Pont-de-Buis

Braséro




Un Vendredi à Pont-de-Buis

La moitié de ce village est à vendre
dans un éternel dimanche
d'ogives et de boulets.

Souffle dans ta clarinette
sur l'or des collines.
Ici, le foin est doux aux encoignures.

Le temps de saisir un déhanché
dans les rondes de poussières
un braséro de rire.

Vivants, debout dans la fumée qui cuit
dans la fumée qui pique
ils ont peint les flics en bleu.




Commentaires