Un an après la mort de Rémi Fraisse, rassemblement les 23, 24 et 25 Octobre à Pont de Buis

Résidus d'armes présentés lors d'une conférence de presse des blessés du 22 Février à Nantes.

Dans la nuit du 25 au 26 Octobre Rémi Fraisse mourrait lors d'affrontements avec les CRS sur la ZAD du Testet. L'origine de la mort (nous le savons maintenant) est une grenade tirée par la gendarmerie. Un an après sa mort un week end est organisé à Pont de Buis en Bretagne.

Il y a environ un an nous écrivions : "La mort de Rémi Fraisse (qui s'ajoute aux nombreux blessés et inculpés dans les luttes) et la façon dont elle va être traitée par l'État, les médias, la justice et les personnes, est un marqueur qui est un point de non-retour. Celles et ceux qui sont présents dans les manifs constatent la montée de la violence policière. Si cela est accepté, cela voudra dire qu'un manifestant, qu'un militant peut mourir. Suite aux blessés du 22 Février une pétition a été mise en ligne pour appeler à la réflexion sur l'usage d'arme de guerre par les forces de l'ordre et à leur interdiction."

Depuis, les lignes n'ont pas bougé du côté de l'État et de la loi. Alors... Le week end du 23, 24 et 25 Octobre, il y a une manifestation devant l'usine Nobel Sport, des actions et des rencontres.
Renseignements sur le site Désarmons la police.







Commentaires