Symphonie fantastique, les histoires d'amours...



En 1827 Hector Berlioz a 24 ans et il assiste aux représentations d'Hamlet puis de Roméo et Juliette au théâtre de l'Odéon (Paris), il tombe alors amoureux de l'actrice Harriet Smithson. Pendant deux ans il va lui écrire, en vain. Dans son malheur il compose un peu de musique : Épisode de la vie d'un artiste, symphonie fantastique  en 5 parties.

"Un jeune musicien d'une sensibilité maladive et d'une imagination ardente s'empoisonne avec de l'opium dans un accès de désespoir amoureux. La dose de narcotique, trop faible pour lui donner la mort, le plonge dans un lourd sommeil accompagné des plus étranges visions, pendant lequel ses sensations, ses sentiments, ses souvenirs se traduisent, dans son cerveau malade, en des pensées et en images musicales. La femme aimée, elle-même, est devenue pour lui une mélodie et comme une idée fixe qu'il retrouve et qu'il retrouve et qu'il entend partout." (1)

La trame de la symphonie est très détaillée et rejoint les préoccupations des romantiques ; elle s'apparente d'ailleurs plus à un poème symphonique qu'à une symphonie. C'est à la fois l'histoire d'un trip et un moment de vie mis en musique. Comme dans les films Laura (Otto Preminger, 1944) ou Rebecca (Alfred Hitchcock, 1940) ou encore dans le bouquin Le rêve des chevaux brisés de William Bayer toute l'oeuvre est hantée par l'image d'un femme fantomatique et fatalement idéalisée...

Harriet Smithson assiste finalement à une représentation de l'oeuvre à Paris en 1832. Il paraît que tout le monde est là et que dans la salle on peut voir Paganini, Liszt, Chopin, George Sand, Alfred de Vigny, Théophile Gauthier, Victor Hugo, Alexandre Dumas, Heinrich Heine et quelques autres artistes. Heinrich Heine écrira : Berlioz, à la chevelure ébouriffée, jouait les timbales tout en regardant l'actrice d'un visage obsédé et chaque fois que leurs yeux se rencontraient, il frappait encore d'une plus grande vigueur. Après cette représentation Harriet répond enfin aux lettres d'Hector et ils se marient en 1933.

Il existe de nombreuses interprétations de l'oeuvre suivant les humeurs et les envies. Liszt en fait une transcription pour piano en 1833 et Christian Jacques fait un film en 1941 sur la genèse de l'oeuvre et la vie d 'Hector Berlioz, une vieille bobine que nous n'avons pas encore déroulée.


____________________
(1) extrait du Programme de la symphonie rédigé par Hector Berlioz.

Commentaires