Crypt Sermon, Out of The Garden


Une fois passée l'étrange impression de décalage entre la voix et la guitare, la puissance et la beauté de l'album te grimpent le long du corps et c'est bon.


Crypt Sermon propose de belles et longues compositions durant lesquelles tu ne t'ennuies pas et l'album se débroussaille après quelques écoutes. Le chant est clair et il y a un côté Nirvana dans certains phrasés, un léger côté grunge dans certains passages (Heavy Riders notamment). À l'image de la pochette dessinée par le chanteur, la musique est ample et évocatrice. La thématique de l'album tourne autour de Dieu et de certains passages de la Bible. À ce que j'en comprends il s'agit d'un narrateur qui doute... They've always said, / "Don't bite the hand that gives you food, the hand of the host." / I laugh and say, / "I've never known a deed so good, performed by a ghost." ou encore cette chanson appelée Byzance : Ceaseless Searching, following empty skies / The land of cedar and sword, unfounded home lies / Endless wandering, the sand and stone it never ends / Our home the land of cedar and sword, awaits us to make amends...
Une très bonne surprise à suivre de près.


Commentaires