Les Tubes de l'année 1990 (Ma vie musicale - encart n°1)



J’ai donné mes cartons de cassettes, mais je me souviens des groupes : Metallica, AC/DC, Iron Maiden, Public Enemy, Antoine, Hubert Félix Thiéfaine, Francis Cabrel, Led Zeppelin, Gérard Manset, The Doors, Lou Reed, Mano Negra, Bob Dylan, les Béruriers Noirs, Ludwig Von 88, Parabellum, les VRP, Les Sheriffs, Kortatu... La musique d'il y a 10 ou 20 ans se mélange à quelques nouveautés.

1990, le cimetière de Carpentras est profané, Jean Claude Gaudin conclut un accord avec le Front National, Michel Rocard crée la CSG, Bernard Tapie prend le contrôle d'Adidas, la police tue un jeune motard à Vaulx-en-Velin, il y a des manifestations de lycéens, la dernière mine de charbon ferme dans le Nord de la France, la jonction entre la France et l'Angleterre se fait sous la Manche et la guerre du Golfe commence.
1990 c’est aussi le hard rock qui s’éloigne et le grunge qui ne pointe pas encore le bout de ses guitares, tout au moins pas en France, pas en pleine campagne du côté d'Agen et même s'il me semble bien avoir entendu les mots Pixies ou Sonic Youth par-ci par-là avant l'arrivée de Nirvana ; les Bérurier noirs se sont séparés l'année d'avant et sur M6 il y a Rapline. Des filles en maillot de bain et des voitures, pas vraiment le top, non, je préfère largement Public Enemy. Des blacks drôlement fringués dans les rues d'une ville immense. 
Dans les rue d'Agen c’est le walkman et les postes à cassettes avec leur poignée pour les transporter ; le cd s’installe définitivement, mais la cassette, la compil’, reste le support principal. Sauf dans le car qui nous emmène au collège trop tôt le matin, là c'est NRJ... une radio agaçante - ils appelaient ça une radio libre - peu en phase avec ce que j'écoutais avec les copains.
Il y avait les tubes matraqués sur les ondes, et dans les boums il y avait celles et ceux qui s’emparaient de la platine avec leurs références de supermarché (la chaîne Nuggets à l'époque) et moi qui grinçait des dents en me chantant du Hubet Félix Thiéfaine (il venait de sortir Chroniques Bluesymentales). Mais ces tubes me sont quand même rentrés dans les oreilles et après la première décennie du troisième millénaire ils restent nichés dans un coin de ma caboche. Danser le Jerk, Les valses de Vienne, Can't touch this, Oh think twice it's just another day for you and me in paradise, Il est beau le lavabo, Ice Ice Baby, Mais vous êtes fou ?.. Ces tubes qui ne figuraient jamais sur les compiles, je les regardais du haut de mon bon goût, mais ils sont là, nichés dans un coin de ma caboche et ils fonctionnent comme autant de madeleine de Proust.



Les autres épisodes de ma vie musicale sur Duclock :
Héritage & Industrie (épisode 1)
Boys Boys Boys (épisode 3)
Musiques et Images (épisode 5)
Premières munitions (épisode 6)
Fin des années 80 (épisode 7)
Place de ma mob (épisode 8)
Solitude et bande originale (épisode 9)
Ce que Nirvana voulait dire (épisode 10)
Tout se mélange (épisode 11)


Commentaires