Myrkur (Relapse Records, 2014)


2014... les pionniers du Black Metal ne sont pas encore à la retraite que les nouvelles générations sont déjà là... Myrkur, ombre en danois, ne semble pas vraiment être un groupe mais plutôt le projet d'Amalie Bruun. 


La construction des morceaux est intéressante surtout quand la voix aérienne et féminine plane comme un chant médiéval - bien clair - sur la rage des guitare, basse, batterie qui tournent comme une machine à laver en mode essorage (Mayhem déjà avait utilisé ce procédé de superposition dans De Mysteriis Dom Sathanas). Les changements de rythme font que tu tends souvent l'oreille, curieux de ce qui va se passer. Il se passe quelque chose, pas une révolution mais, un peu comme dans Nachtmysium, il y a une construction attractive.
Par contre, à l'heure d'internet, le côté "groupe de black metal sorti de l'ombre scandinave" n'a pas fonctionné longtemps. La chanteuse Amalie Buun n'en est pas à son premier coup, on la retrouve depuis 2006 dans divers projets musicaux rock mainstream et elle vit à New York... Pas le genre de pedigree qui colle au décorum Black Metal. Quoi qu'il en soit et même si Myrkur sent un peu le bubble gum (on est loin des productions cradingues du genre), voilà un premier EP qui met de la pop dans le black. Un coup à attraper une fatwa, on a tué pour moins que ça dans le milieu...

Commentaires