Loudblast, Burial Ground (Listenable Records, 2014)


La scène metal française possède quelques noms de légende, parmi eux Loudblast se taille une bonne tranche au panthéon, quelque part entre Death et Thrash. Le groupe Lillois est de retour juste avant le Hellfest avec Burial Ground. Un hard fatalement puissant et lourd. 

Le Ep Cross The Treshold (Semetery Records, 1994) a longtemps tourné sur mon poste cd portatif et je connais la pochette dans tous ses détails. Quand quelque part entre 1994 et 1998 Loudblast est passé au Florida à Agen en compagnie de quelques autres groupes, nous nous sommes payé une bonne tranche de headbanging. Depuis, je n'avais jamais écouté un album. Alors même si l'avant dernier album est sorti il y a 3 ans, les retrouvailles se font avec Burial Ground qui vient de sortir chez Listenable Records.

20 ans après, la voix de Stéphane Buriez est immédiatement identifiable. Un petit coup d'oeil aux musiciens m'informe que c'est le seul membre d'origine à être présent en 2014. Mais le principal est bien là. Le son Loublast est toujours vivant avec son ambiance et ses putains de  mélodies. C'est un magma lourd et complexe, une rythmique changeante, et il émerge de cette rythmique (souvent mid tempo / speed bombardé de double pédale) quelques solos de guitares heavy metal qui te clouent l'oreille. On retrouve les ambiances lourdes et poisseuses, les accélérations, les riffs et les breaks, les changements de rythme qui caractérisaient le groupe, pour ce que je m'en souviens. Maintenant il ne reste plus qu'à aller voir ce que ça donne sur scène, après 29 ans de carrière... ils seront au Hellfest le Vendredi 20 Juin à 15 h 10 à The Altar.

Et puis je vais jeter un coup d'oreille aux quelques disques qui me sont passés sous le nez. Notons au passage que c'est encore Bolek Budzyk qui signe la pochette de l'album... oui le même que pour la mythique jaquette de Cross The Treshold ; et de la plupart des albums de Loudblast.


Commentaires