Scarlatti : Cage : Sonatas, David Greilsammer (Sony Classical, 2014)


Scarlatti et Cage deux noms que j'ai découvert en commençant à travailler à la boutique Harmonia Mundi de Toulouse. Deux compositeurs qui m'apportaient de nouveaux mondes à quelques 200 ans d'écart.
Le jeu des résonances est un jeux fabuleux... trouver les passerelles entres les oeuvres voilà qui est passionnant ; parfois ce sont des autoroutes, parfois ce ne sont que des vues de l'esprit ou de tout petits sentiers que seules quelques personnes peuvent emprunter. David Greilsammer le dit : Cage et Scarlatti "c'est de la musique d'une autre planète. Voici la pensée qui m'envahit depuis toujours lorsque que j'écoute les sonates de Domenico Scarlatti et John Cage". Ce n'est pas le seul trait commun qu'il propose de nous faire découvrir : il y a aussi la brièveté, l'inventivité, l'individualité... Voici donc le baroque et la musique contemporaine reliées par le piano et le piano préparé et le jeux de David Greilsammer.

L'alternance d'un monde à l'autre se fait en légèreté, même si chacun des compositeurs est immédiatement identifiables. Dominante fluide chez Scarlatti, haché chez Cage ; répétitions longues chez Scarlatti, répétitions plus rapides chez Cage ; plutôt lumineux chez Scarlatti, un peu inquiétant chez Cage... soudain on se prend à trouver Scarlatti quelque peu inquiétant et Cage lumineux... le groove de l'un se rapproche de celui de l'autre.

Un récital osé qui tourne comme les pales d'un ventilo.



Commentaires