Saturn 3 (Stanley Donen, 1980)


Les décors martiaux et en carton pâte vieillissent mieux que les images de synthèse. Ils ne sont pas sans rappeler ceux de Star Wars. Le film Saturn 3 commence d'ailleurs en fanfare avec un vaisseau qui défile sur une musique d'Elmer Bernstein.


Sorti au tout début des années 80 et rediffusé ensuite sur la 5 ou M6, Saturn 3 est un film de science fiction dont je gardais un bon souvenir. Longtemps j'ai cherché à le revoir. Je me souvenais bien de l'effet truffe (effet très bien expliqué par l'écrivain Jean Hugues Oppel) avec la chienne Sally et je gardais aussi le souvenir d'un univers oppressant... un peu plus d'un quart de siècle après, il faut bien le dire, je suis moins influençable.

Si vous n'arrivez pas à rentrer dans ce huis clos de l'espace, le temps risque d'être long. Le scénario quoi que gros sabot fonctionne mais le jeu des acteurs peine à effacer les longueurs censées renforcer l'ambiance. Les fétichistes des acteurs pourront y voir Kurt Douglas se battre nu contre Harvey Keitel. Ils pourront aussi apercevoir quelques scènes suggestives et visionner un bonus : une scène malheureusement coupée qui présente Farah Fawcett en tenue sympathique lors de la prise de drogue. Notez qu'Hector - le robot - est un personnage à part entière. Quelques scènes sont belles mais cela ne sauve pas le film qui penche vers le nanar sans en avoir les exubérances.




Commentaires